Recherchez sur ce site

Sommaire (edit)

Le cinéma

Liens

Développé grâce à: pmwiki.org

Changements Récents Version imprimable Edition

Les Cahiers du cinéma est une revue de cinéma française créée en avril 1951 par André Bazin et Jacques Doniol-Valcroze.

Son histoire est depuis en partie liée avec celle du septième art, notamment en raison d'une génération de cinéphiles enthousiastes et provocateurs qui donnèrent naissance à la Nouvelle Vague.

En particulier L'article mythique de François Truffaut: "Une certaine tendance du cinéma français" paru dans le No 31 des Cahiers du Cinéma en janvier 54 dynamite le cinéma traditionnel français.

Les jeunes cinéphiles Jean-Luc Godard, Chris Marker, et bien d'autres y écrivent leurs premières fiches de film.

En 2007, les Cahiers réunissent 78 cinéphiles confirmés, sous la direction de Claude-Jean Philippe : Gilles Jacob, Michel Ciment, Jean-Michel Frodon, Pierre Tchernia, Pierre-André Boutang… qui dressent un palmarès des 100 meilleurs films de tous les temps. Ces films couvrent tout le spectre du cinéma. . Voir aussi la liste sur le site des Cahiers

Elle est actuellement dirigée par Jean-Michel Frodon?.

Histoire

Dès sa création, le magazine affiche une volonté de critique aigüe, pour un cinéma français recherché et non médiocre, qui n’abrutit pas le public. Le contenu consiste en entretiens, documents, avec une grande place pour la technique cinématographique. Malgré tout, la ligne éditoriale n’est pas réellement fixée à ce moment-là. C’est en 1952 que les Cahiers prennent un tournant décisif.

Au 21ème numéro des Cahiers, François Truffaut commence à apporter sa contribution aux articles. Son premier article affirme un détachement du cinéma français pour un cinéma d’auteur, le cinéma américain notamment (Howard Hawks, Alfred Hitchcock). Les nouveaux contributeurs à la revue, surnommés « jeunes turcs » par Bazin, vont ainsi dénigrer le cinéma français et s’opposer aux fondateurs des Cahiers. Ce sont Maurice Schérer (Eric Rohmer), Jacques Rivette, Claude Chabrol, et Jean-Luc Godard.

La politique des auteurs est à son apogée lorsque, en 1957, Eric Rohmer remplace Lo Duca au poste de rédacteur en chef.

En 1959, il existe quatre principales revues de cinéma : Les Cahiers du Cinéma, en « guerre » avec Positif ; Cinéma, et Image et son. Beaucoup de revues émergent alors, mais la plupart n’iront pas jusqu’au quatrième numéro. A cette époque, de nombreux critiques de cinéma, futurs réalisateurs, écrivent pour les revues (Bertrand Tavernier, Jean Eustache…). Les hebdomadaires (L’Express, Le Nouvel Observateur) ont aussi leurs critiques, plutôt des hommes de lettres. Dans les années 1960, le principal sujet de préoccupation est la censure .

C’est aussi la période de la Nouvelle Vague, et des rédacteurs des Cahiers vont quitter la revue pour réaliser leurs premiers films. En 1964, des parts de la revue sont rachetées par Filipacchi, qui entre en conflit avec la rédaction pour vouloir imposer sa conception éditoriale : plus de couverture jaune, nouveau format de 22 x 27.5.

Dans les années 1970, la revue se politise et délaisse le débat esthétique : des collaborateurs sont écartés, et le cinéma mis en avant est militant. Cela n’arrange pas la situation de la revue qui perd de nombreux lecteurs.

Mais Serge Daney et Serge Toubiana reprennent la revue en main. Moins politique et davantage adressée aux amateurs et cinéphiles, la revue est rajeunie, plus accessible, dans les années 1980, alors que beaucoup d’autres disparaissent pour ne pas avoir su évoluer avec son temps (promotion télévisuelle, public plus jeune). En 1981, Serge Daney quitte les Cahiers pour Libération. Il fondera dix ans plus tard la revue trimestrielle Trafic, à destination des amateurs de cinéma des années 1960.

Fin 70, les Cahiers se lancent dans l'édition de livres spécialisés sous la dénomination éditions de l'Étoile. En octobre 1992, Thierry Jousse succède à Serge Toubiana. Il part en 1996. Les rédacteurs en chef se succèdent : Antoine de Baecque (1996-1998), Charles Tesson (1998-2001) puis Tesson et Jean-Marc Lalanne (2001-2003), Emmanuel Burdeau à partir de 2003. Dans Les Cahiers du Cinéma, les plus grands journalistes prêtent leurs plumes au service du septième art et analyse en profondeur les oeuvres cinématographiques d'hier et d'aujourd'hui.

Liste non-exhaustive de collaborateurs

Liens externes

Reproduction possible des textes sans altération, ni usage commercial avec mention de l'origine. .88x31.png Credit auteur : Ann.Ledoux