François Berléand

De Cinéann.

François Berléand est un acteur français, né le 22 avril 1952 à Paris (France) d'un père russe d'origine arménienne, importateur en France des premiers gadgets américains qui firent fureur à la même époque, et d'une mère française.

Sommaire

Biographie

Il raconte son enfance dans un livre paru en novembre 2006, Le Fils de l'homme invisible ; il y relate le traumatisme qui lui fit voir à partir de onze ans les portes de la folie, traumatisme étrangement uniquement causé par une affirmation de son père : « De tout façon, toi tu es le fils de l'homme invisible », allusion au célèbre feuilleton de l'époque.

Carrière

Au cours d'études dans une école de commerce, il suit une formation théâtrale, un peu malgré lui, et débute sur scène dans une pièce intitulée "Sur une plage de l'Ouest". Ses études terminées, il s'inscrit au cours d'art dramatique de Tania Balachova, et rencontre Daniel Benoin, un metteur en scène sous l'égide duquel il travaillera de 1974 à 1981, participant à une quinzaine de spectacles, classiques comme contemporains.

Après avoir fréquenté l'équipe du Splendid, il débute sa carrière cinématographique en 1978. Il enchaîne alors des second rôles dans des comédie à succès dans les années 1980. Après une série de seconds rôles très remarqués, dont Ma petite entreprise pour lequel il obtient le César du meilleur acteur dans un second rôle en 2000, il obtient son grand premier rôle dans le film Mon idole de Guillaume Canet qui va le révéler au public. Mais aussi grâce à son ancienne compagne, la comédienne-réalisatrice Nicole Garcia.

Dans Martin et Léa, il incarne un inspecteur de police, fonction qu'il va encore exercer de nombreuses fois à l'écran (La Balance, Les mois d'avril sont meurtriers, Marche à l'ombre, L'Appât, La Mort du Chinois, Fred, Le Sourire du clown) en raison d'un physique froid, distant, et à un regard perçant. Il sera aussi militaire (L'Otage de l'Europe, Stella, Les Milles, Capitaine Conan), détective (Suivez cet avion), curé (Au revoir les enfants) et bien évidemment psychiatre dans Le Septième ciel, le film qui le révèle réellement au grand public, fin 1997. Il initiait au plaisir Sandrine Kiberlain au cours d'une mémorable séance d'hypnose.

Filmographie

Courts-métrages


Télévision (liste séléctive)

Bibliographie

  • François Berléand, « Le fils de l'Homme invisible », 2006

Récompenses



Retrouvez tous les détails de la filmographie de François Berléand sur sa fiche IMDB

'en:François Berléand


From Film Wiki, a Wikia wiki.
Outils personnels

Le cinéma de Nezumi; les artistes contemporains / Randonnées dans les Pyrénées

Les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; l'Afrique