François Ozon

De Cinéann.

François Ozon est un réalisateur français, né à Paris le 15 novembre 1967.

Biographie

Enfant d'enseignants catholiques, François Ozon se passionne très tôt pour le cinéma. Il fait quelques apparitions comme figurant et met en scène quelques courts métrages amateurs en super 8 dans lesquels il fait jouer les membres de sa famille. Après une maîtrise de cinéma à l'Université Paris I, il intègre en 1990 le département Réalisation de la Fémis dont il sort diplômé trois ans plus tard. Il y rencontre ses futurs producteurs Olivier Delbosc et Marc Missonnier. À sa sortie de l'école, il tourne ses premiers courts-métrages « professionnels » qui lui assureront très vite une certaine reconnaissance dans le milieu de cinéma. Ces films obtiennent d'ailleurs de nombreux prix dans des festivals. Durant dix années, François Ozon enchaîne les courts-métrages avant de passer au long avec Sitcom (1998). C'est avec Sous le sable (2000) qu'il rencontre une large reconnaissance publique et critique. François Ozon est ouvertement homosexuel. La sexualité, l'ambiguïté, l'ambivalence et la subversion des normes sociales ou familiales sont certains de ses thèmes privilégiés.

Les longs métrages d'Ozon dénotent une grande cinéphilie et procèdent par citations visuelles, de Jean-Luc Godard à Claude Chabrol, en passant par François Truffaut, Alain Resnais, Douglas Sirk, Luchino Visconti, Joseph L. Mankiewicz, Billy Wilder ou encore Rainer Werner Fassbinder dont il adapte une pièce avec Gouttes d'eau sur pierres brûlantes.

Il tourne un film par an en moyenne et aime explorer divers genres qu'il confond parfois : drame intimiste, mélodrame, film fantastique, comédie, film policier, comédie musicale, film noir, thriller ou film à costume. Ses scénarios s'attachent à relater le voyage intérieur de ses protagonistes, majoritairement féminins, qui se trouvent confrontés à la difficulté d'affirmer leurs désirs dans une société normative ou violente. Dans sa manière de filmer, Ozon alterne entre réalisme et artificialité revendiquée. Il a souvent recours à une forme de stylisation extrême (décors, costumes, filmage, musique) pour faire émerger une vérité cachée sur ses personnages et jouer sur la confusion du vrai et du faux.

Une robe d'été reçoit le prix "Léopard de Demain" au Festival international du film de Locarno en 1996. Son premier long métrage Sitcom fut présenté au Festival de Cannes 1998, en sélection officielle de la Semaine internationale de la critique.

En 2012, François Ozon est membre du jury de la 62e édition du Festival international du film de Berlin, présidée par Mike Leigh. Charlotte Gainsbourg et Jake Gyllenhaal ont notamment fait partie de ce jury. La même année, il a obtenu la Coquille d'or au 60e Festival de Saint-Sébastien pour Dans la maison, une histoire de vampirisation par un élève surdoué de son professeur de français incarné par Fabrice Luchini.

Filmographie

Longs métrages

Courts métrages

  • 1988 : Photo de Famille
  • 1988 : Les Doigts dans le Ventre
  • 1990 : Mes Parents un Jour D'été
  • 1991 : Une goutte de sang
  • 1991 : Peau contre peau (les risques inutiles)
  • 1991 : Le Trou madame
  • 1991 : Deux plus un
  • 1992 : Thomas reconstitué
  • 1993 : Victor
  • 1994 : Une rose entre nous
  • 1994 : Action vérité
  • 1995 : La Petite Mort
  • 1996 : Une robe d'été
  • 1997 : Scènes de lit
  • 1997 : Regarde la mer
  • 1998 : X2000
  • 2006 : Un lever de rideau

Récompenses



Retrouvez tous les détails de la filmographie de François Ozon sur sa fiche IMDB

Outils personnels

Le cinéma de Nezumi; les artistes contemporains / Randonnées dans les Pyrénées

Les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; l'Afrique