Je suis le seigneur du château

De Cinéann.

Je suis le seigneur du château , film français de Régis Wargnier, sorti en 1989.

Sommaire

Synopsis

Après la mort de sa femme, Jean Breaud, décide d'engager pour les vacances une gouvernante, Mme Vernet, pour s'occuper de son fils Thomas. Mme Vernet, dont le mari a été porté disparu pendant la guerre d'Indochine, a également un fils, Charles, du même age que Thomas.

Mme Vernet et son fils arrivent par un bel après-midi d'été au château. La rencontre de M. Breaud et Mme Vernet est courtoise, chacun attentif à la solitude de l'autre. Thomas, caché dans la plus haute tour, observe les intrus et se prépare à défendre son territoire, en particulier vis à vis de Charles.

Critique

Seigneurduchateau.jpg

Seconde réalisation du cinéaste Régis Warnier, "Je suis le seigneur du château" est l'adaptation à l'écran d'un roman de Susan Hill, "I am the King of the Castle". Fort du succès de "La femme de ma vie", Régis Wargnier se lance dans une réalisation toute différente, et signe un film dur et poignant, dans lequel il montre l'affrontement impitoyable de deux enfants, l'acharnement sadique de l'un envers son rival.

L'histoire prend place dans une immense demeure bretonne, vers la fin des années 50. Thomas est bien décidé à défendre son territoire, de demeurer coûte que coûte "le seigneur du château". Sur une mise en scène lyrique, au son de la musique dramatique de Prokofiev, Régis Warnier signe un film fort, aux images somptueuses, dans un cadre parfaitement choisi, Sa caméra plonge dans le monde de l'enfance et son imaginaire.

Régis Warnier réussit son pari, et obtient pour résultat un film formidablement interprété, cruel et bouleversant.

Régis Wargnier déclare: "Un enfant saisit tout de la réalité, mais ce qu'il ressent ou ce qu'il ima­gine est aussi puissant que cette réalité. Et donc, à tous les stades du film, écriture, choix des décors et des lumières, musique et montage, nous avons beaucoup travaillé sur l'imaginaire des enfants. […]
Je voulais que ce qu'on voit sur l'écran, ce qu'on ressente devant le film, soit la vision des enfants, leur vision fantasmatique de la réalité, leur perception ultra-sensible de ce qui se passe autour d'eux et en eux. L'imaginaire des enfants est beaucoup moins contraint que celui des adultes qui ne cesse de se rétrécir. Notre maître mot a donc été: onirisme. Essayer de retrouver dans le film la puis­sance et la liberté des rêves. Parce qu'on sait que les rêves touchent à l'essentiel, qu'ils révèlent l'essentiel."

Distribution

  • Jean Rochefort  : Monsieur Bréaud
  • Dominique Blanc : Madame Vernet
  • Régis Arpin : Thomas Bréaud
  • David Behar : Charles Vernet
  • Pascale Le Goff : L'accouchee
  • Frederic Renno : Le docteur

Fiche technique

  • Réalisation : Régis Wargnier
  • Scénario : Alain Le Henry ; Régis Wargnier ; d'après le roman homonyme de Susan Hill
  • Producteur : Yannick Bernard
  • Directeur de la photographie : François Catonné
  • Musique additionnelle : Serguei Prokofiev
  • Monteuse : Geneviève Winding
  • Durée : 90 minutes
  • Date de sortie : 22 février 1989
Outils personnels

Le cinéma de Nezumi; les artistes contemporains / Randonnées dans les Pyrénées

Les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; l'Afrique