Julie Andrews

De Cinéann.

Julie Andrews ( 1er octobre 1935 à Walton-on-Thames , Surrey ), de son vrai nom Julia Elizabeth Wells, est une actrice et chanteuse britannique. Elle est surtout connue pour ses rôles dans Mary Poppins, la Mélodie du bonheur et Victor/Victoria.

Biographie

Ses parents sont des comédiens de vaudeville et remarquent qu'elle possède une voix qui s'étend sur quatre octaves. Ils l'incitent à faire carrière dans le chant. Ce qu'elle fera de façon remarquable pendant son jeune âge et son adolescence. Elle monte sur scène pour la première fois au London Hippodrome dans Starlight Roof (1947-1948) quand Wally Boag la fait monter pour son tour avec des animaux en ballon[1]. Elle est ensuite engagée dans le spectacle.

Elle fait ses débuts à Broadway en 1954. Deux ans plus tard, elle tient le rôle féminin principal dans la comédie musicale My Fair Lady. Ce sera un moment fort dans sa carrière.

Par après, elle joue le rôle de Cendrillon dans Cinderella à la télévision et de Guenièvre dans Camelot sur scène. En 1963, on ne la retient pas pour le rôle féminin principal du film My Fair Lady car elle est inconnue du grand public cinéphile.

Cependant, en 1964, Walt Disney lui propose le rôle de Mary Poppins. C'est grâce à la nounou magicienne que Julie Andrews devient populaire et peut associer pour la première fois, le cinéma et la chanson, en interprétant les chansons du film comme Supercalifragilisticexpialidocious ou "un morceau de sucre qui aide la médecine à couler". Elle en reçoit un Oscar pour son interprétation et devient une vedette du grand écran.

Elle tourne ensuite Les Jeux de l'amour et de la guerre, une satire sur la Seconde Guerre mondiale. Ce rôle sérieux lui permet de montrer ses talents d'actrice dramatique.

En 1965, elle tourne dans la Mélodie du bonheur et, suite à l'énorme succès de celui-ci, une image proprette et guimauve s'empare de cette actrice intelligente et sarcastique. Par la suite, ses rôles dramatiques seront moins bien accueillis par le public et plusieurs flops suivront, dont la comédie musicale culte Star! de Robert Wise.

Elle épouse en 1969 Blake Edwards. Pendant les années 1970, elle se consacre à sa famille de 5 enfants et anime une série d'émissions de variété qui recevra de nombreuses récompenses. À la fin des années 1970, elle revient sur les grands écrans, sous la conduite de Blake Edwards, pour des rôles à contre-emploi (notamment le délirant S.O.B.). Le point d'orgue de ce changement d'image sera atteint dans Victor/Victoria en 1982.

Après une série de films et de tours de chants, elle revient sur les planches de Broadway dans l'adaptation scénique de Victor/Victoria, une comédie musicale aussi réussie qu'exténuante pour une chanteuse de 60 ans.

À la suite d'une opération chirurgicale, elle perd sa voix et doit renoncer au chant. Elle se consacre alors à des rôles légers et écrit des livres pour enfants (une activité qu'elle a commencé dans les années 1970). En 2001, elle joue le rôle de la Reine Clarisse dans le film Princesse Malgré Elle. En 2003, elle revient sur scène en qualité de metteur en scène, pour la comédie musicale The Boy Friend qui l'avait rendue célèbre en 1954. En 2004, l'actrice prête sa voix au personnage de la reine Lillian pour les besoins de Shrek 2 puis pour Shrek le troisième.

Filmographie

Récompenses et nominations


Retrouvez tous les détails de la filmographie de Julie Andrews sur sa fiche IMDB

Outils personnels

Le cinéma de Nezumi; les artistes contemporains / Randonnées dans les Pyrénées

Les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; l'Afrique