L'Esclave libre

De Cinéann.

L'Esclave libre (Band of Angels) film américain de Raoul Walsh, sorti en 1957.

Analyse critique

Le film est fondé sur Band of Angels, un roman de Robert Penn Warren.
Amantha Starr est la fille extrêmement gâtée d'un propriétaire de plantation. Malheureusement la mort de ce dernier met au jour un affreux secret : Amantha ne savait pas que sa mère avait été l'une des esclaves noires de son père. Légalement elle n'est plus maintenant qu'un bien comme un autre et elle est prise par un marchand d'esclaves de la Nouvelle-Orléans pour être vendue. Sur le bateau qui descend le fleuve, il lui dit sans détour son intention de coucher avec elle, mais il y renonce quand elle essaie de se pendre : c'est une jeune femme belle et cultivée, que l'on prendrait pour une blanche, elle a trop de valeur pour qu'il risque de la perdre.

Amantha est mise aux enchères et la voilà inspectée sans pitié par un acheteur potentiel, un grossier personnage. Elle est sauvée d'une humiliation supplémentaire par Hamish Bond , qui surenchérit et l'achète à un prix exorbitant. S'attendant au pire, Amantha est toute surprise que son nouveau propriétaire la traite comme une dame et non comme un esclave. Dans la propriété de son maître à la ville, elle fait la connaissance des principaux esclaves qu'il possède, sa domestique Michele et son esclave préféré Rau-Ru, au caractère contrasté. Il est en effet reconnaissant de la gentillesse d'Hamish, de l'éducation qu'il lui a donnée et de la confiance qu'il met en lui, mais il ne peut jamais oublier son statut social.

Le temps passe et Amantha et Hamish tombent amoureux l'un de l'autre. Pour compliquer encore les choses, Hamish cache le terrible secret d'une chose passée qui trouble sa conscience. Finalement la guerre civile éclate et la Nouvelle-Orléans tombe entre les mains de l'Union, la tête de Hamish est mise à prix. Lui et Amantha s'échappent avec l'aide de Rau-Ru, qui avait fui et avait rejoint l'armée de l'Union.

C'est un grand film romanesque de la fin de carrière de Raoul Walsh. Au-delà de l'histoire d'amour, se retrouvent plusieurs thèmes sur la traite des noirs, l'importance du passé, les rapports entre blancs et noirs ; ces thèmes sont abordés sous de multiples facettes, de façon assez subtile. Raoul Walsh a le talent d'éviter tout excès de pathos et toute lourdeur. Il filme même cette histoire de façon assez délicate avec de beaux et lents mouvements de caméra.

Le film confirme l’affection qu’éprouvait Walsh pour les parias, les marginaux et les déclassés de toutes sortes, davantage que pour les figures héroïques qui sont finalement peu nombreuses dans son œuvre. Le couple d’amants impossibles formé par Yvonne de Carlo et Clark Gable est l’un des plus émouvants et sensuels du cinéma hollywoodien. L’une est marquée du sceau de l’infamie, l’autre charrie la faute d’un sombre passé.

Distribution

  • Clark Gable (V.F : Raymond Loyer)  : Hamish Bond
  • Yvonne De Carlo (V.F : Mony Dalmes)  : Amantha Starr
  • Sidney Poitier (V.F : Rene Arrieu)  : Rau-Ru
  • Efrem Zimbalist Jr.  : Ethan Sears
  • Patric Knowles  : Charles De Marigny
  • Rex Reason  : Seth Parton
  • Torin Thatcher  : Capitaine Canavan
  • Andrea King  : Miss Idell
  • Carolle Drake  : Michelle
  • William Forrest  :Aaron Star
  • Ray Teal :Stuart,propriétaire terrien
  • Roy Barcroft  :Surveillant de Aaron
  • Larry J. Blake  :Commissaire-priseur

Fiche technique

  • Titre : L'Esclave libre
  • Titre original : Band of Angels
  • Réalisation : Raoul Walsh
  • Scénario : John Twist, Ivan Goff, Ben Roberts, d'après le roman de Robert Penn Warren
  • Production : Warner Bros. Pictures
  • Musique : Max Steiner
  • Photographie : Lucien Ballard
  • Montage : Folmar Blangsted
  • Durée : 127 minutes
  • Date de sortie : 3 août 1957


Retrouvez tous les détails techniques sur la fiche IMDB

esclavelibre.jpg
Outils personnels

Le cinéma de Nezumi; les artistes contemporains / Randonnées dans les Pyrénées

Les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; l'Afrique