La Légende de Gösta Berling

De Cinéann.

La Légende de Gösta Berling (Gösta Berlings saga) est un film suédois de Mauritz Stiller sorti en 1924.

Analyse critique

Début du 19ème siècle, le pasteur Gösta Berling est chassé par ses fidèles. Il quitte son office, puis devient précepteur dans la riche famille des Dohna. Sa faiblesse pour les femmes l'égare. Une de ses maitresses met le feu à son manoir, il fuit en traîneau sur le lac gelé accompagné de la jeune Elisabeth Dohna (secrètement amoureuse de lui). Mais comment se faire accepter dans une société aussi puritaine ?

Il s'agit du 6e film de Greta Garbo , et de son dernier film suèdois.

Stiller a utilisé de gros moyens financiers pour pouvoir mener à bien son oeuvre (grands costumes, décors coûteux...). Il voulait rendre au cinéma suédois son prestige en réalisant un film où se mêle grandiose et familier, cruauté et tendresse et vibrant de compassion pour la souffrance humaine.

Il a totalement remodelé le film par rapport au roman-fleuve de Selma Lagerlöf (lui même déjà assez confus) ; il a inséré des flashbacks dans d'autres flashbacks rendant l'histoire difficile à comprendre. Avec le recul, beaucoup considère ce film comme le chef d'œuvre de Stiller.

En 1933, une nouvelle version a été présentée dénaturant ainsi complètement l'oeuvre du cinéaste. Hyltèn-Cavallius sonorisa le film et le réduit de moitié afin de mettre en valeur Garbo (alors devenue star à cette époque). Heureusement en 1954, grâce à la découverte en Suède de négatifs, la version d'origine fut partiellement restaurée.

Le film ne marchera pas en Suède où l'auteur du roman, Selma Lagerlöf ne reconnaît pas son œuvre la jugeant vulgaire, à grand spectacle et visant au sensationnel. Selon elle, Stiller a dénaturé son oeuvre. Il est vrai qu'il a prit beaucoup de liberté pour réaliser cette adaptation. Ce qui explique sans doute aussi le point de vue de la presse suédoise. Le film a tout de même connu un beau succès commercial en Suède.

Le film remporte un beau succès critique à Paris, Moscou et surtout à Berlin. Garbo interprète la comtesse Elizabeth Dohna. Elle nous touche par sa pureté, sa jeunesse, sa spontanéité. Seul Garbo eut le droit au éloges malgré une certaine réserve sachant qu'elle est la "créature", la muse de Stiller. Ce film est décisif, car il permet à Garbo d'être remarqué par le cinéaste autrichien Georg Wilhelm Pabst (installé en Allemagne) qui la fera jouer dans "La Rue sans joie"...

Distribution

Gostaberling.jpg
  • Lars Hanson  : Gösta Berling
  • Sven Scholander  : Sintram
  • Ellen Hartman-Cederström  : Märtha Dohna
  • Mona Mårtenson  : Ebba Dohna
  • Torsten Hammarén  : Henrik Dohna
  • Greta Garbo  : Elizabeth Dohna
  • Gerda Lundequist  : Majorskan; Margaretha Samzelius
  • Jenny Hasselqvist  : Marianne Sinclaire
  • Sixten Malmerfelt  : Melchior Sinclaire
  • Karin Swanström  : Gustafva Sinclaire
  • Oscar Byström  : Patron Julius
  • Hugo Rönnblad  : Beerencreutz

Fiche technique

  • Titre original : Gösta Berlings saga
  • Réalisateur: Mauritz Stiller
  • Scénaristes : Mauritz Stiller et Ragnar Hyltén-Cavallius , d'après le roman de Selma Lagerlöf
  • Image : Julius Jaenzon
  • Format : noir et blanc ; muet
  • Durée : 250 mn réduit à 183 mn ,166 mn ou 130 mn
  • Date de sortie : 10 mars 1924 (Suède) ; 27 octobre 1928 (USA)



Retrouvez tous les détails techniques sur la fiche IMDB

Outils personnels

Le cinéma de Nezumi; les artistes contemporains / Randonnées dans les Pyrénées

Les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; l'Afrique