Le Général della Rovere

De Cinéann.

Le Général della Rovere (Il generale Della Rovere) film italien réalisé par Roberto Rossellini, sorti en 1959

Analyse critique

Le film se situe dans le prolongement de Païsa, film sur la fin de la deuxième Guerre mondiale en Italie, mais chronologiquement se situe l'année précédente, à Gênes en 1943. L'escroc Emanuele Bardone (Emmanuel Bertone en VF), qui a ses entrées à la Kommandantur, prétend être un colonel de l'armée italienne. Avec la complicité d'un officier allemand, avec lequel il fait du marché noir, il extorque de l'argent aux familles de prisonniers incarcérés par les Allemands, en promettant une libération. Tout au plus use-t-il de la possibilité qu'il a de s'introduire à la Kommandantur pour obtenir de temps en temps que l'officier raye un nom sur une liste. Jusqu'au jour où une des personnes qu'il a trompées, une femme qui a appris que son mari a déjà été exécuté, le dénonce aux autorités nazies.

Capturé, il accepte, en raison de la gravité de la peine encourue, de coopérer avec l'occupant, en l’occurrence le colonel SS Muller . Il est interné dans l'aile politique de la prison de San Vittore, sous l'identité du général Della Rovere, haut responsable de la Résistance, récemment abattu par les nazis. Il devra identifier un chef de la résistance, Fabrizio, que les Allemands pensent avec certitude être présent dans la prison.

Au contact de la dignité, de la générosité et de l'héroïsme de ses camarades de détention, Bardone connait une transformation profonde qui l'amène à se comporter comme le vrai général Della Rovere. Lorsque, en représailles à l'assassinat d'un responsable de Milan, les fascistes décident d'exécuter des résistants prisonniers, et bien qu'il soit en possession du renseignement demandé par le colonel, il se laisse fusiller avec eux plutôt que de révéler l'identité de Fabrizio.

Les contraintes de temps de tournage très strictes imposées par le producteur ont contraint Rossellini à utiliser des plans très longs, plus faciles à monter. Il en découle un style plus fluide, moins nerveux que dans ses précédents films de guerre.

Distribution

  • Vittorio De Sica (V.F : Roger Treville)  : Emanuele Bardone, le colonel Grimaldi, le général Della Rovere
  • Hannes Messemer : Colonel Müller
  • Vittorio Caprioli : Banchelli
  • Sandra Milo (V.F : Nadine Alari)  : Olga
  • Giovanna Ralli : Valerie
  • Anne Vernon : Carla Fassio, la veuve
  • Mary Greco (V.F : Helene Tossy)  : Madame Vera
  • Kurt Polter : l'officier allemand
  • Giuseppe Rosetti : Pietro Valeri
  • Kurt Selge : Schrantz
  • Linda Veras : Assistante de Walter Hageman
  • Lucia Modugno : une partisane
  • Luciano Pigozzi : un partisan
  • Nando Angelini : un partisan
  • Bernardo Menicacci (V.F : Jean Berton)  : un geôlier
  • Herbert Fischer (V.F : Howard Vernon) :Sergent Walter Hageman
  • Ivo Garrani : Chef Partisan

Fiche technique

  • Titre français : Le Général della Rovere ou Le Général de la Rovere
  • Titre original : Il generale Della Rovere
  • Réalisation : Roberto Rossellini
  • Scénario : Sergio Amidei et Diego Fabbri, d'après le récit d'Indro Montanelli
  • Production : Moris Ergas
  • Musique : Renzo Rossellini
  • Photographie : Carlo Carlini
  • Montage : Cesare Cavagna et Anna Maria Montanari
  • Format : Noir et blanc - Mono
  • Durée : 132 minutes
  • Date de sortie : septembre 1959, Mostra de Venise

Distinction



Retrouvez tous les détails techniques sur la fiche IMDB

Dellarovere.jpg

Outils personnels

Le cinéma de Nezumi; les artistes contemporains / Randonnées dans les Pyrénées

Les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; l'Afrique