Les Amours imaginaires

De Cinéann.

Les Amours imaginaires film québécois réalisé par Xavier Dolan, sorti en 2010.

Analyse critique

L'histoire se déroule dans le milieu artistico-estudiantin aisé de Montréal. Francis, 20 ans, et Marie, un peu plus âgée, sont deux amis très proches. Lors d'un petit dîner chez Francis, ils éprouvent un coup de cœur simultané pour le même garçon, Nicolas. Chacun des deux amis lui manifeste son intérêt et tente de le séduire. Nicolas, jouant la séduction ambiguë vis-à-vis des deux, ne manifeste pas de réelle préférence. Un étrange trio amoureux se forme.

Peu de temps après, Nicolas envoie à Marie mais aussi à Francis une invitation pour la fête qu'il donne pour son anniversaire. Chacun de son côté, Francis et Marie rivalisent de générosité pour trouver le cadeau qui ira droit au cœur de Nicolas. Lors de la fête donnée chez lui, Nicolas « allume » successivement ses deux prétendants qui, du coup, croient l'un et l'autre en leurs chances. Les trois passent la nuit ensemble dans le même lit, platoniquement. Nicolas leur propose alors de prolonger la fête en se rendant dans un chalet que possède sa tante au bord du Saint-Laurent. Cependant, durant ce séjour à la campagne, rien ne va se passer comme chacun des trois l'espérait. Au lendemain d'une soirée autour d'un feu, Marie trouve le chalet désert : Nicolas et Francis sont partis, sans la réveiller, se promener et jouer au bord du fleuve. Jalouse, elle boucle sa valise et s'en va ; Francis cherche à la retenir et cela dégénère en bagarre entre elle et lui. Le trio éclate alors.

L'hiver arrivant, Marie et Francis font, l'un après l'autre et chacun à sa manière, leur déclaration d'amour à Nicolas. Mais celui-ci n'est pas ou plus intéressé et le leur dit sans ménagement superflu. Les deux ex-amis s'abîment dans le chagrin. Quelques semaines passent… Marie réinvite Francis à prendre le thé chez elle et Francis lui apprend que Nicolas part pour huit mois en Asie.

Un an plus tard, les deux amis, complètement réconciliés, participent à une fête lorsque Nicolas, de retour d'Asie, y apparaît. Marie et Francis se raidissent et contemplent d'un œil critique et féroce l'objet de leurs maux passés. Nicolas les aperçoit à son tour et vient les saluer : il est repoussé avec une horreur et un dédain appuyés. Dans la même soirée, les deux amis admirent un garçon qui leur fait un clin d'œil… Francis et Marie se dirigent vers lui comme mus par un nouvel objet de désir partagé.

Xavier Dolan s'attaque à un thème éternel : le caractère illusoire du sentiment amoureux. Le jeune cinéaste détourne la question en misant sur la forme. Il orchestre le ballet chimérique des amoureux de l'amour avec un renouveau rafraichissant. Des emprunts à Wong Kar-wai, Gus Van Sant, Almodovar, de l'alchimie de ces emprunts naît un style bien à lui, désinvolte et sophistiqué. Les personnages s'inventent mille et un scénarios. Petit précis des manies de l'amoureux transi, le film croque avec causticité les mésaventures de ses héros. Ainsi, la séquence méchamment drôle où Marie voit ses dernières illusions carbonisées par quelques mots indifférents de l'être aimé. Xavier Dolan ne s'épargne pas non plus. Son personnage parfois pusillanime est toujours en retard d'une réplique sur sa brillante rivale. De l'ironie au désenchantement, on n'est jamais très loin. Sous leur vernis branché et le raffinement de leur discours, Marie et Francis sont, au fond, deux créatures esseulées.

Distribution

  • Monia Chokri : Marie
  • Xavier Dolan : Francis
  • Niels Schneider : Nicolas
  • Anne Dorval : Désirée, la mère de Nicolas
  • Perrette Souplex : la coiffeuse
  • Maxime Dumontier : Un homme à la soirée
  • Louis Garrel : le séducteur de la fête

Fiche technique

  • Réalisation et scénario : Xavier Dolan
  • Photographie : Stéphanie Anne Weber Biron
  • Montage : Xavier Dolan
  • Production : Xavier Dolan, Carole Mondello, Daniel Morin
  • Sociétés de production : Alliance Atlantis Vivafilm, Mifilifilms
  • Durée : 101 minutes
  • Date de sortie : 16 Mai 2010 (Cannes)

Sélectionné dans la section Un certain regard lors du Festival de Cannes 2010.

  • Récompense : Prix Regard Jeune
amourimag.jpg
Outils personnels

Le cinéma de Nezumi; les artistes contemporains / Randonnées dans les Pyrénées

Les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; l'Afrique