Les Enchainés

De Cinéann.

Les Enchaînés (Notorious) film américain réalisé par Alfred Hitchcock, sorti en 1946.

Analyse critique

Alicia Huberman est la fille d'un espion allemand condamné à vingt ans de prison au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Elle n'a jamais été nazie et mène une vie dissolue. Elle accepte de travailler avec T.R. Devlin, agent secret américain. Ils se rendent à Rio de Janeiro, où des Allemands ont des activités suspectes. Une idylle se noue entre Devlin et Alicia.

La mission de la jeune femme consiste à infiltrer la bande d'anciens nazis, dirigée par Alexander Sebastian. Ce dernier s'éprend d'Alicia et la demande en mariage. Elle accepte, en espérant que Devlin l'en empêchera. Au cours d'une réception donnée au retour du voyage de noces, Alicia et Devlin découvrent dans la cave de l'uranium caché dans des bouteilles de vin. Sebastian, ayant découvert que sa femme est une espionne américaine décide, poussé et aidé par sa perfide mère, de la faire mourir sans qu'on puisse soupçonner qu'il s'agit d'un assassinat. Devlin parvient finalement à délivrer Alicia de cet enfer, tandis que l'étau se referme sur Sebastian qui va devoir rendre des comptes à ses complices.

Alors qu'il travaille avec Ben Hecht à l'écriture du scénario, le réalisateur se demande quel MacGuffin les héros du film pourraient bien rechercher et choisit l'uranium passé en contrebande par les espions pour fabriquer une bombe atomique. Il consulte des experts qui, pour l'éloigner de la vérité, tentent de lui faire croire que cette bombe est composée d'eau lourde et non d'uranium. Les studios sont plutôt réticents jugeant le MacGuffin totalement idiot. Mais le réalisateur finit par percer le secret de la fabrication de la bombe atomique, et il apprendra par la suite que le FBI le fera suivre pendant trois mois pour découvrir d'où il tenait cette information.

Notorious" se traduit en français par tristement célèbre, on pourrait dire aussi "marqués". Les personnages de "Notorious" sont marqués par leur passé, ou enchaînés à leur passé comme le suggère peut-être la traduction française. Le génie d'Hitchcock consiste à enchâsser une histoire d'amour intime et secrète dans une aventure d'espionnage extérieure, palpitante et spectaculaire, qui, loin de la priver de son sens, la rend au contraire plus intense, plus compréhensible à tous les publics, et donc en quelque sorte plus universelle.

Comme dans "Rebecca", l'héroïne est encore une amoureuse qui se sent indigne de celui qu'elle aime. Héros romantiques frustrés, Alicia et Devlin ne vont cesser tout au long de l'intrigue de se mettre à l'épreuve, prouvant en cela leur manque de confiance en eux-mêmes, dans leur partenaire et dans leur amour. Ce jeu extrêmement cruel pour eux, qui sont seuls à le comprendre s'insère dans le double jeu que mène l'héroïne au milieu des espions. Etant, dans le couple qu'elle forme avec Devlin la plus exposée et la plus vulnérable, elle est aussi la plus émouvante. Son itinéraire moral qui la conduit à vouloir racheter la faute de son père et obtenir l'estime de Devlin coïncide exactement avec son parcours amoureux. Dans les deux cas, elle prend des risques infinis et ce n'est qu'au bord de la mort, ayant fait seule les quatre cinquièmes du chemin, qu'elle rencontrera enfin la confiance et l'amour sans arrière pensée de Devlin.

Notorious est un film sur les faux-semblant, les doubles et le travail d’Hitchcock sur les objets et l’action de boire le révèle. Ces objets font avancer l’action et symbolise le sens de cette histoire.

La boisson, les clefs et les portes sont des symboles qui suivent l’évolution du récit. C’est par ailleurs ces objets et l’action de boire qui mènent le récit. Notorious est l’histoire d’une femme qui veut séduire l’homme qu’elle aime, ce qui la conduit à devoir réussir une quête pour prouver sa valeur à celui-ci. Pour mériter l’amour, cette femme frivole doit devenir respectable et doit pour cela arrêter l’alcool.

L’objet de la quête se trouve dans des bouteilles d’alcool qui sont cachées dans une cave dont elle doit avoir les clefs. Ainsi, les objets du film sont ceux qui permettent de trouver le MacGuffin et ils mènent donc l’action.

Ainsi les clefs symbolisent le fait de cacher quelque chose, ou à l’inverse de trouver la solution. Ce sont elles, en effet, qui permettent à Alicia de trouver le secret des nazis et à Alex de démasquer Alicia. La porte symbolise le secret, c’est derrière une porte que se trouve l’uranium. Elle symbolise aussi l’enfermement. Alicia est, au début du film, sous l’emprise de l’alcool, droguée. Alicia est ensuite enfermé chez Alex car elle est empoisonnée, ne peut plus s’enfuir. Alex lui devient prisonnier des nazis qui vont le tuer. Devlin est prisonnier de ses préjugés sur les mœurs d’Alicia, ce qui l’empêche dans un premier temps, d’aimer Alicia.

Le sens symbolique du film semble être qu’il ne faut pas se fier aux apparences, de même que Alicia croit voir du brouillard alors que ce sont ses cheveux, Devlin se fie à l’apparence frivole d’Alicia et refuse de l’aimer, alors qu’elle est une femme courageuse. L’alcool, déforme la vision d’Alicia quand elle est enivrée. Mais cela a aussi pour but de montrer que Devlin fait lui aussi une erreur de jugement concernant Alicia. Ce n’est donc pas seulement l’alcool qui empêche de voir la vérité. Alex fait aussi une erreur de jugement. Il s’aperçoit qu’il a été espionné et donc décide de déformer la vision, les sens de Alicia qui elle, a eu les capacités pour tout découvrir sur lui, le démasquer. Il a été démasqué dans ses activités nazis, elle a trouvé la "clef", elle a une vision claire de la situation, c’est donc par la déformation des sens qu’il va se venger.

La subtile profondeur des nombreuses scènes à deux démontre la variété du style hitchcockien. L'auteur utilise souvent des plans fixes assez simples quand il veut mettre en valeur l'importance du dialogue par exemple dans la scène de l'hippodrome où les héros, se sachant observés, doivent sourire même si leurs paroles mutuelles les blessent cruellement, ou la scène du banc où Devlin s'acharne sur Alicia la croyant alcoolique alors qu'elle est empoisonnée et qu'elle a renoncé à lutter. mais il recourt également à une technique très sophistiquée de plans séquences se développant au plus près des acteurs, comme en témoigne la longue scène vendue sous le titre du plus long baisé de l'histoire du cinéma et où Chabrol a bien vu, dès 1957, qu'il s'agissait d'une confrontation d'épiderme montrant qu'il n'existe encore qu'un amour superficiel ; à comparer par exemple avec le baiser dans la cave, ou la longue scène des retrouvailles finales dans la chambre traitée comme un mélodrame du muet avec contrastes de clairs-obscurs.

Dans les rares scènes à multiples personnages, Hitchcock donne libre cours à sa virtuosité à la fois sur la construction du suspense, comme pour la scène de la réception avec montage parallèle entre, d'une part, la cave avec la découverte de la bouteille de vin et, d'autre part, le salon où la diminution progressive des bouteilles de champagne indique que le maître de maison devra bientôt visiter la cave, ou la descente de l'escalier menacée par les questions des espions et l'attitude du personnage de de Claude Rains. Il fait montre aussi de la maîtrise des mouvements d'appareils spectaculaires comme pour la présentation de Mme Sebastien prise à mi-escalier, traversant l'ombre et apparaissant menaçante au premier plan, ou le plan à la grue dans la réception et aboutissant sur la main de Alicia refermée sur la précieuse clé de la cave.

Dans son entretien avec Hitchcock en 1966, François Truffaut déclare :

"J'étais réellement impatient d'en arriver à Notorious, car c'est vraiment celui de vos films que je préfère, en tous cas de tous vos films en noir et blanc. Notorious, c'est la quintessence de Hitchcock. Il est resté extrêmement moderne. Il contient peu de scènes et est d'une pureté magnifique ; c'est un modèle de construction de scénario. Vous avez obtenu un maximum d'effets avec un minimum d'éléments. Toutes les scènes de suspense s'organisent autour de deux objets, toujours les mêmes : la clé et la fausse bouteille de vin. L'intrigue sentimentale est la plus simple du monde : deux hommes amoureux de la même femme... On a le sentiment de voir quelque chose d'aussi contrôlé qu'un dessin animé. La plus grande réussite de Notorious, c'est probablement qu'il atteint au comble de la stylisation et au comble de la simplicité."

Distribution

Notorious.jpg
  • Ingrid Bergman : Alicia Huberman
  • Cary Grant : T.R. Devlin
  • Claude Rains : Alexander Sebastian
  • Louis Calhern : Paul Prescott
  • Leopoldine Konstantin : la mère de Sebastian
  • Reinhold Schünzel : Dr. Anderson
  • Ricardo Costa : Dr. Barbosa
  • Moroni Olsen : Walter Beardsley
  • Ivan Triesault : Eric Mathis
  • Eberhard Krumschmidt : Emil Hupka
  • Charles Mendl : Commodore
  • Wally Brown : Mr Hopkins
  • Fay Baker : Ethel
  • Antonio Moreno : Senor Ortiza

Fiche technique

  • Titre français : Les Enchaînés
  • Titre original anglais : Notorious
  • Réalisation : Alfred Hitchcock
  • Scénario : Ben Hecht, avec la participation d'Alfred Hitchcock (non crédité) d'après l'histoire The Song of the Dragon de John Taintor Foote
  • Production : RKO
  • Producteur : Alfred Hitchcock
  • Musique originale : Roy Webb
  • Directeur de la photographie : Ted Tetzlaff
  • Montage : Theron Warth
  • Durée : 101 minutes
  • Format : Noir et blanc - son : Mono
  • Dates de sortie États-Unis : 15 août 1946 ; France : 19 mars 1948


Retrouvez tous les détails techniques sur la fiche IMDB

Outils personnels

Le cinéma de Nezumi; les artistes contemporains / Randonnées dans les Pyrénées

Les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; l'Afrique