Nathalie Baye

De Cinéann.

Nathalie Baye, née le 6 juillet 1948 à Mainneville (Eure , France) est une actrice française de cinéma.

Biographie

À quatorze ans, elle intègre une école de danse à Monaco. Ce sont alors ses premiers pas d'artiste. Trois ans plus tard, elle part pour les États-Unis, nouveau monde, nouvelle culture.

À son retour en France, elle poursuit dans la danse, mais, parallèlement, s'inscrit au cours Simon. Elle est ensuite admise au Conservatoire dont elle sortira en 1972 avec un second prix en comédie, comédie dramatique et théâtre étranger. C'est aussi à cette époque qu'elle effectue ses premières apparitions sur grand écran, dans Brève Rencontre à Paris (Two People) de Robert Wise, puis dans un rôle de scripte dans La Nuit américaine de François Truffaut. Jusqu'à la fin des années 1970, elle accumule les rôles de bonne copine et de gentille provinciale sans sourciller. Elle travaille aussi parfois pour la télévision.

En 1981, elle décroche son premier César, celui du du Meilleur Second Rôle Féminin pour son interprétation dans Sauve qui peut (la vie) de Jean-Luc Godard. S'ensuit alors une impressionnante brochette de succès, avec en point d'orgue Le Retour de Martin Guerre et La Balance qui font d'elle une star en 1982. Devenue l'une des actrices les plus populaires du pays, elle remporte deux nouveaux César (son deuxième pour le "Meilleur Second Rôle Féminin" en 1982 pour Une étrange affaire, puis celui de la Meilleure Actrice cette fois en 1983 pour la Balance). Sa relation avec Johnny Hallyday la place sous le feu de l'actualité, mais Nathalie continue à travailler sans relâche. Après avoir cassé son image en jouant le rôle d'une prostituée dans la Balance, elle élargit son champ de jeu et incarne désormais des personnages plus obscurs (J'ai épousé une ombre, En toute innocence).

La naissance de sa fille Laura, devenue plus tard actrice sous le nom de Laura Smet, la pousse à ralentir son rythme de tournage. Elle profite aussi de cette époque pour remonter sur les planches en interprétant Adriana Monti en 1986. Désormais, Nathalie se tourne vers un cinéma d'auteur, parfois plus intimiste, privilégiant les rôles de femmes fortes ou plus complexes : Un week-end sur deux, Mensonge, Une liaison pornographique.

Toujours très populaire, elle ne renoue toutefois avec le succès en salle qu'en 1999 avec Vénus beauté (institut) de Tonie Marshall. 1999 restera une année faste pour elle puisqu'elle décroche également un prix d'interprétation à Venise pour Une liaison pornographique. Elle enchaîne depuis des comédies à succès plus ou moins réussies dont Absolument fabuleux, dans un rôle complètement déjanté. Débordante d'activité, elle concilie aujourd'hui cinéma et télévision. Depuis 2002, elle enchaîne les tournages avec de nombreuses et nouvelles collaborations (Claude Chabrol, Steven Spielberg, etc.).

Quatre ans après Selon Matthieu (2001), elle retrouve l'acteur et réalisateur Xavier Beauvois avec Le Petit Lieutenant où elle campe un commandant de police revenu d'un drame familial et de l'alcoolisme: rôle qui lui vaut le quatrième César de sa carrière (à savoir son deuxième trophée dans la catégorie "Meilleure Actrice"). Après dix ans d'absence au théâtre, Nathalie Baye crée à Vidy-Lausanne, en septembre 2006, Zouc par Zouc, un entretien entre Zouc et Hervé Guibert, puis le joue au Théâtre du Rond-point jusqu'au 30 décembre et poursuit avec une tournée en 2007-2008.

2007, autre année faste pour elle puisqu'elle tient le haut de l'affiche de trois films: Michou d'Auber de Thomas Gilou où elle retrouve son compère Gérard Depardieu, Mon fils à moi de Martial Fougeron où elle campe une mère abusive (performance qui lui permet d'ajouter à son palmarès la Coquille d'Argent de la Meilleure Actrice du Festival de San Sebastián 2006 ) et Le Prix à payer d'Alexandra Leclère où elle interprète une bourgeoise entretenue, victime de l'odieux chantage sexuel exercé par son mari patron joué par Christian Clavier.

Filmographie

N. Baye dans Le Petit Lieutenant

Théâtre

  • 1971 : Galapagos de Jean Chatenet, m.e.s. Jean Chatenet (Théâtre de la Madeleine)
  • 1973 : Liola de Luigi Pirandello, m.e.s. Gabriel Garran (Théâtre de la Commune d’Aubervilliers)
  • 1978 : Les Trois Sœurs d'Anton Tchekhov, m.e.s. Lucian Pintillié (Théâtre de la Ville)
  • 1986 : Adriana Monti de Natalia Ginzburg, m.e.s. Maurice Bénichou (Théâtre de l’Atelier)
  • 1992-1993 : Les Fausses Confidences de Marivaux, m.e.s. Christian Rist (Théâtre National de Chaillot). Tournée
  • 1995-1996 : La Parisienne de Henry Becque, m.e.s. Jean-Louis Benoît. Tournée France et Europe
  • 2006 : Zouc par Zouc de Zouc et Hervé Guibert, m.e.s. Gilles Cohen

Télévision

  • 1970 : Au théâtre ce soir : Les croulants se portent bien de Pierre Sabbagh
  • 1973 : L'inconnu de Youri
  • 1975 : Esquisse d'une jeune femme sans dessus-dessous de Alain Boudet
  • 1977 : Les cinq dernières minutes : Une si jolie petite cure de Guy Séligmann
  • 1978 : Sacré farceur de Jacques Rouland
  • 1979 : Madame Sourdis de Caroline Huppert
  • 1993 : And the band played on de Roger Spottiswoode
  • 2002 : L'enfant des Lumières de Daniel Vigne

Récompenses


Retrouvez tous les détails de la filmographie de Nathalie Baye sur sa fiche IMDB

Outils personnels

Le cinéma de Nezumi; les artistes contemporains / Randonnées dans les Pyrénées

Les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; l'Afrique