Septième Ciel (2008)

De Cinéann.

Septième Ciel (Wolke Neun) film allemand réalisé par Andreas Dresen, sorti en 2008.

Analyse critique

Dans la banlieue de Berlin, Inge, la soixantaine, arrondit ses fins de mois avec quelques travaux de couture. Depuis trente ans, elle est marié à Werner, un professeur à la retraite. Sa vie à lui est plutôt austère : il est passionné par le son des locomotives, et son seul loisir consiste à passer de longues journées à bord des trains. Un jour, elle fait la connaissance de Karl, un client de seize ans son aîné. Immédiatement, Inge se sent attirée physiquement par cet homme. Le coup de foudre est réciproque, et Inge retrouve les sensations de sa jeunesse. Pourtant, alors qu'elle se rapproche davantage de Karl, elle se sent coupable de mentir à Werner.

Andreas Dresen assume jusqu'au bout l'âpreté de son sujet : pas question d'embellir artificiellement ces corps flétris. Dans son approche frontale, son parti pris naturaliste révèle paradoxalement cette grâce si singulière qui émane de leur fragilité même. Sans tapage, le cinéaste démolit les préjugés puritains du jeunisme ambiant : non, la vie sexuelle ne s'arrête pas à 60 ans. Peu dialogué, le film avance au rythme des pulsions et des obligations de ses personnages. Car des contraintes, morales, sociales et familiales, ils en ont, comme tout le monde. De là naît la force dramatique du film : loin d'une vieillesse hédoniste et décomplexée à l'approche de l'heure dernière, les amants d'Andreas Dresen devront faire face à leurs responsabilités jusqu'à la fin.

« Un film nuageux qui narre un avis de crépuscule un peu couvert. Inge et Werner sont deux vieux qui se tiennent comme il faut : gentil couple, grands-parents réglos. Bientôt Inge aura une aventure avec Karl, célibataire. La bonne idée, c’est que Dresen filme ces scènes d’amour comme s’il avait sous les yeux Brad Pitt et Angelina Jolie. C’est chaud et beau. Et l’on sent que les acteurs se sentent bien filmés donc bien aimés. Ce qui donne des ailes à leur jeu. Avec prix d’excellence pour Ursula Werner qui campe une vieille dame de plus en plus indigne quand, autour d’elle, le respect des convenances se fait pressant. »
Gérard Lefort, Libération, 20 mai 2008

Distribution

  • Ursula Werner : Inge
  • Horst Rehberg : Werner
  • Horst Westphal : Karl
  • Steffi Kühnert : Petra

Fiche technique

  • Titre original : Wolke Neun
  • Réalisation : Andreas Dresen
  • Scénario : Andreas Dresen, Jörg Hauschild, Laila Stieler et Cooky Ziesche
  • Production : Dagmar Mielke, Peter Rommel, Andreas Schreitmüller et Rosemarie Wintgen
  • Photo : Michael Hammon
  • Durée : 98 minutes
  • Dates de sortie : 17 mai 2008, Festival de Cannes, section "Un certain regard"
    • Allemagne : 4 septembre 2008
    • France 5 novembre 2008


Retrouvez tous les détails techniques sur la fiche IMDB

septciel.jpg
Outils personnels

Le cinéma de Nezumi; les artistes contemporains / Randonnées dans les Pyrénées

Les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; l'Afrique