Théâtre du Rond-Point

De Cinéann.

Le théâtre du Rond-Point est un théâtre parisien situé dans le 8e arrondissement de Paris, avenue Franklin-Roosevelt, à proximité immédiate des Champs-Élysées.

Il est actuellement dirigé par Jean-Michel Ribes.

Sommaire

Histoire

Le Panorama (1838 - 1894)

Napoléon 1er commande, pour la propagande de l'empire, la construction de huit rotondes afin d'y faire exposer les panoramas de ses grandes batailles. Les événements de 1812 interrompent ce projet et ce n'est qu'en 1838 que l'architecte J.-J. Hittorf est chargé par Louis-Philippe de réaliser une rotonde au croisement des Champs-Elysées et de l'avenue d'Antin (av. Franklin D. Roosevelt). Inaugurée en 1839 avec Les Incendies de Moscou suivis de La Bataille d'Eylau et de La Bataille des Pyramides, la rotonde d'Hittorf est détruite lors de l'Exposition Universelle de 1855 pour laisser la place au Panorama National, construit par Davioud, qui héberge aujourd'hui le Rond-Point. Y seront exposées notamment La Prise de Sébastopol et La Bataille de Solférino.

Le Palais des Glaces (1894 - 1980 )

En 1894, les panoramas tendant à passer de mode, la Rotonde du Panorama National devient le Palais des Glaces. On y vient danser sur la glace, rencontrer ses amis autour d’un chocolat, écouter de la musique. Le Panorama se prête à cette reconversion. Sa rotonde est évidée, on installe autour de la piste de 850 mètres carrés un café, une promenade et une estrade pour l’orchestre. Le Palais des Glaces sera à la Belle Époque un des monuments les plus en vogue de Paris, mais à l’aube des années 80, la mode des patinoires s’essouffle à son tour.

La Compagnie Renaud-Barrault (1981 - 1991)

Depuis sa création en 1948 la compagnie Renaud-Barrault a occupé sept théâtres parisiens dont le Théâtre Marigny, l'Odéon, le Théâtre Sarah-Bernhardt et l'ancienne gare d'Orsay aménagée en théâtre. La Rotonde est intégralement vidée et réaménagée par les architectes Biro et Fernier. Le Théâtre du Rond-Point ouvre ses portes en mars 1981 avec un spectacle de Jean-Louis Barrault, L'amour de l'amour, d'après des textes d'Apulée, La Fontaine, Molière. De 1981 à 1991 le Théâtre du Rond-Point s'attachera à présenter des œuvres contemporaines (Marguerite Duras, Nathalie Sarraute, Samuel Beckett, Yukio Mishima...) ainsi que des spectacles traditionnels venus d'Extrême-Orient (Ramayana de Thaïlande, Opéra javanais, Musiques et danses tibétaines...).

1991 - 2001

En 1991 le Ministère de la Culture confie le Rond-Point à une association présidée par Robert Abirached, nomme Chérif Khaznadar à la direction du théâtre le 1er janvier 1992 et fait effectuer des travaux de rénovation et d'aménagement. L'architecte Jean-Michel Wilmotte conçoit un projet qui comprend l'aménagement d'un vaste hall d'entrée et celui d'une salle d'exposition perceptible depuis la rue, la création d'une librairie et le nouvel aménagement du restaurant Le Rond-Point /Théâtre Renaud-Barrault héberge alors l'Académie Expérimentale des Théâtres, dirigée par Michelle Kokosowski et accueille une partie de la programmation de la Maison des Cultures du Monde et du Festival d'Automne à Paris.

Le 1er janvier 1995, Marcel Maréchal prend la direction du Théâtre du Rond-Point. Sous son impulsion la grande salle est entièrement remodelée et redécorée par Bernard Guillaumot et Alain Batifoulier. Elle prend le nom de Salle Renaud-Barrault et compte maintenant 760 places. La petite salle devient Salle Jean Vauthier, la salle d'exposition Galerie Audiberti. Le projet artistique de Marcel Maréchal : faire entendre dans ce lieu prestigieux le théâtre de notre temps. C'est ainsi que la première saison s'ouvre avec la Trilogie de Paul Claudel (L'Otage, Le Pain dur, Le Père humilié) et se poursuit avec Quoat-Quoat de Jacques Audiberti.

Après le départ de Marcel Maréchal, la direction provisoire du Rond-Point est confiée à Philippe Buquet dans l'attente d'une nouvelle direction. Il assume avec courage et discernement cette difficile mission « d’entre deux ».

Le Rond-point actuel

L'idée d'un théâtre dédié aux auteurs vivants est née en 2000 du rassemblement des Écrivains Associés du Théâtre (EAT : www.eatheatre.com). Jean-Michel Ribes, premier président des EAT, est nommé pour cinq ans à la direction du Rond-Point le 1er janvier 2002, par le maire de Paris et le ministère de la Culture.

Le théâtre, fermé aussitôt "pour métamorphose", réouvre le 17 septembre 2002

  • Une nouvelle image : l'emblème du Rond-Point dessiné par le peintre Gérard Garouste et mis en scène par Atalante.
  • Un nouveau lieu : la salle Roland Topor de 86 places, en gradins modulables..
  • Un nouvel espace : la Librairie du Rond-Point, consacrée aux auteurs d'aujourd'hui et aux Arts de la scène - pièces, revues, essais, beaux livres, DVD - rencontres, débats, signatures, événements.
  • Un nouveau restaurant ouvert de midi à une heure du matin, décoré par Patrick Dutertre.
  • De nouveaux noms : Jean Vauthier s'empare d'un studio et laisse sa salle à Jean Tardieu, tandis que Roland Topor avec 86 places s'installe au premier étage. Audiberti, gourmand comme on le connaît, donne son nom à l'espace restaurant, et Roland Blanche le sien à la grande salle de répétitions.

Au 1er janvier 2007, Jean-Michel Ribes est reconduit dans ses fonctions pour un nouveau mandat de 5 ans.

Les spectacles

Voir aussi

Outils personnels

Le cinéma de Nezumi; les artistes contemporains / Randonnées dans les Pyrénées

Les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; l'Afrique