Tiens ton foulard, Tatiana

De Cinéann.

Tiens ton foulard, Tatiana , film finlandais de Aki Kaurismäki, sorti en 1994

Analyse critique

Reino est un mécano miteux et alcoolique, il se prend pour un rocker célèbre et habite dans une bourgade perdue de Finlande. Son ami Valto est couturier à domicile, accroché au café et dominé par sa mère. Tous deux partent en virée dans une vieille Volga noire et rencontrent deux citoyennes soviétiques : Klaudia, une Russe assez délurée, et Tatiana, une Estonienne plus discrète mais qui parle le finnois. Elles veulent se rendre à Helsinki afin d'embarquer pour Tallin. Les uns se comprendront, les autres pas.

Kaurismäki aime les décalages. Sa méthode est de surprendre, mais, surtout, sans en avoir l'air. Car tout est dérisoire, a-t-il l'air de dire. Tatiana est une comédie pince-sans-rire, à l'humour glacé, où, soudain, une situation devient sublime par son absurdité apparente. Avec des gros plans d'objets que Kaurismäki filme comme des évidences alors qu'il ne nous explique rien. Mais il lui suffit d'un plan fixe pour montrer comment une tasse de thé peut bouleverser le cœur d'un alcoolique ou montrer un car de touristes en rade sur le bord de la route avec deux mains autour d'une chambre à air.

Aki Kaurismäki dépeint un monde sinistre et dur, où la moindre distraction devient volupté. Parfois, la volupté n'est pas sans cruauté. Ici, pour échapper à un univers aride, ni la musique ni l'alcool ne suffisent. Mais c'est lorsque quelqu'un pose sa tête sur une épaule, tend la main, que tout paraît magique.

« Il s’agit sans conteste du film le plus drôle d’Aki Kaurismäki. C’est un éclair de génie qui raconte le week-end d’un ouvrier finlandais, aussi bien dans un passé imaginaire que dans un monde contemporain très réel. Tatiana, qui se situe dans des années 1960 fantaisistes, est à sa manière un film d’époque, et, en tant que tel, le premier du genre réalisé par Kaurismäki qui combine avec habileté et poésie les signes du temps et les anachronismes. À travers son époque, le film évoque la jeunesse du réalisateur, mais cette fois, de manière générale. Ce n’est pas un coup de projecteur précis et personnel et c’est pourquoi il y a dans son style un délicieux sentiment d’ouverture et de générosité. »
Peter von Bagh

Distribution

  • Kati Outinen : Tatiana
  • Matti Pellonpää : Reino
  • Kirsi Tykkyläinen : Klavdia
  • Mato Valtonen : Valto

Fiche technique

  • Réalisation : Aki Kaurismäki
  • Titre original : Pidä huivista kiinni, Tatjana
  • Scénario : Aki Kaurismäki et Sakke Järvenpää
  • Production : Aki Kaurismäki
  • Musique : Veikko Tuomi
  • Photographie : Timo Salminen
  • Montage : Aki Kaurismäki
  • Format : Noir et blanc
  • Durée : 62 minutes
  • Dates de sortie : 14 janvier 1994
    • France : 2 novembre 1994
tatiana.jpg
Outils personnels

Le cinéma de Nezumi; les artistes contemporains / Randonnées dans les Pyrénées

Les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; l'Afrique