Barfly

De Cinéann.

Version du 13 juillet 2016 à 16:52 par MariAnn (discuter | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)

Barfly , film américain de Barbet Schroeder, sorti en 1987

Analyse critique

Le Golden Horn, un bar miteux de Los Angeles, est vide. Tous ses clients assistent, dans une ruelle sombre, au combat entre Eddie, le serveur arrogant, et Henry Chinaski, un fidèle client. Comme d'habitude, à la fin de la joute, Henry reste inanimé sur le trottoir. Il retrouve au matin sa chambre d'écrivain dilettante, qu'il abandonne le plus souvent pour mener l'existence d'un semi-clochard. Un soir, après une énième bagarre, alors qu'il a enfin vaincu Eddie, Henry change de comptoir pour dépenser l'argent des paris et rencontre Wanda, une alcoolique belle et impulsive. Ils finissent leur beuverie chez elle et décident de vivre ensemble. Henry part chercher du travail tandis que Wanda retourne dans les bars.

Leurs rapports sont passionnels, orageux, et leurs tentatives pour trouver du travail totalement infructueuses. Pendant ce temps, un mystérieux homme à moustache suit Henry à la trace : c'est un détective, engagé par Tully Sorensen, la directrice d'une revue d'art et de littérature. Tully propose à Henry de l'héberger dans sa somptueuse villa pour qu'il puisse écrire en toute tranquillité et sans souci matériel. Un instant tenté, Henry renonce cependant à cette prison dorée. Le soir même, il retourne au Golden Horn dépenser l'argent que lui a donné la jeune femme en paiement de ses premiers travaux. Tully, qui l'a suivi, tente de l'arracher à l'emprise de son milieu et à l'influence, qu'elle juge néfaste, de Wanda. Les deux femmes se battent sauvagement. Finalement, Tully abandonne, comprenant qu'Henry est incapable de créer en dehors de son milieu naturel, qu'il a besoin d'alcool, de violence et d'une compagne telle que Wanda

Mot à mot, Barfly signifie mouche de bar qu'on pourrait traduire par : pilier de bistrot. Barfly est réalisé autour d'un script écrit par Charles Bukowski à propos de sa propre vie. L'intégralité du film est tournée en décors naturels : les bars en particulier, sont d'authentiques bistrots de Los Angeles. Le personnage de Wanda représente Jane Cooney Baker, que Bukowski rencontre à 26 ans, dans un bar de LA. Elle avait alors 36 ans, déjà ravagée par l'alcool. Ils auront ensemble une histoire passionnée et violente, ne se retrouvant que pour boire ensemble. Elle meurt quelques années plus tard, veillée par Bukowski, qui allait bientôt connaître le début de son succès.

Barbet Schroeder a mis en tout plus de sept ans pour faire ce film, auquel il tenait. Charles Bukowski a pendant longtemps refusé toute idée de film qui évoquerait sa vie. Il accepte enfin et signe même le scénario, qui prend des libertés avec l'histoire réelle de sa vie, car il place le début de son succès au début de son histoire avec Wanda. le film ne reprend que quelques semaines dans la vie de Bukowski, mais évoque des moments clés, et montre que l'alcool et la violence sont des moteurs indispensables de son talent.

« Le premier talent de Barbet Schroeder, c’est d’avoir su conserver à un projet qui lui tenait à cœur depuis si longtemps toute sa force d’origine. Le film ne s’est pas enlisé dans les difficultés de la production, au contraire. Pour décrire l’errance cauchemardesque de son héros, Barbet Schroeder, magnifiquement servi par la photo de Robby Müller, a trouvé le point exact de stylisation. Le film baigne dans un climat d’hyperréalisme étrange où les sentiments sont vrais dans un monde qui paraît inventé. »
L’Événement du jeudi, 1987

Distribution

  • Mickey Rourke : Henry Chinaski
  • Faye Dunaway : Wanda Wilcox
  • Alice Krige : Tully Sorenson
  • Jack Nance : Le détective
  • J.C. Quinn : Jim
  • Frank Stallone : Eddie

Fiche technique

  • Réalisation : Barbet Schroeder
  • Scénario : Charles Bukowski
  • Musique additionnelle : Jack Baran
  • Directeur de la photographie : Robby Müller
  • Montage : Éva Gárdos
  • Production : Jack Baran, Richard Garcia, Yoram Globus, Menahem Golan, Tom Luddy, Fred Roos, Barbet Schroeder
  • Société de production : American Zoetrope
  • Durée : 97 minutes
  • Date de sortie : États-Unis, 16 octobre 1987
barfly.jpg
Outils personnels

Le cinéma de Nezumi; les artistes contemporains / Randonnées dans les Pyrénées

Les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; l'Afrique