Jean-Claude Carrière

De Cinéann.

(Différences entre les versions)
(++)
 
Ligne 1 : Ligne 1 :
-
'''Jean-Claude Carrière''', conteur, tel qu'il se définit lui-même, écrivain, scénariste, parolier, metteur en scène, occasionnellement acteur et réalisateur français,  né le {{Date|17|septembre|1931}} à Colombières-sur-Orb (Hérault) .
+
'''Jean-Claude Carrière''', conteur, tel qu'il se définit lui-même, écrivain, scénariste, parolier, metteur en scène, occasionnellement acteur et réalisateur français,  né le 17 septembre 1931 à Colombières-sur-Orb (Hérault) et mort le 8 février 2021.
-
====Biographie et filmographie====
+
-
{{pmw1|Jean-Claude_Carrière}}
+
-
{{IMDBF|140643}}
+
Voir aussi: {{pmw|Jean-Claude_Carrière}}
-
==== Récompenses ====
+
 
-
* [[1983]] : [[César du meilleur scénario original ou adaptation|César du meilleur scénario original]] avec [[Daniel Vigne]] pour ''[[le Retour de Martin Guerre]]''
+
=== Biographie ===
 +
 
 +
Né dans une famille de viticulteurs à Colombières-sur-Orb, Jean-Claude Carrière passe son enfance dans ce village. Pendant son enfance, il pratique le bilinguisme occitan-français. Alors qu'il a 14 ans, sa famille s'installe à Montreuil-sous-Bois, où ses parents prennent la gérance d'un café.
 +
 
 +
Ancien élève du lycée Voltaire puis du lycée Lakanal à Sceaux et de l'École normale supérieure de Saint-Cloud, après une licence de lettres et une maîtrise d'histoire, il abandonne rapidement sa vocation d'historien pour le dessin et l'écriture.
 +
 
 +
En 1957, il publie son premier roman, Lézard, et rencontre Jacques Tati et Pierre Étaix avec qui il co-signe des courts et des longs métrages. À ses débuts, il publie également plusieurs romans d'épouvante chez Fleuve noir, sous le nom de Benoît Becker (pseudonyme collectif utilisé par divers auteurs travaillant pour cet éditeur) et écrit des articles sur le cinéma dans Carrefour.
 +
 
 +
Bien qu'il soit l'auteur d'un très grand nombre de scénarios, Jean-Claude Carrière doit une partie de sa renommée à sa collaboration avec le cinéaste Luis Buñuel. Celle-ci s'amorce en 1964 et va durer dix-neuf ans, jusqu'à la mort du réalisateur. Les deux hommes travaillent ensemble une première fois en adaptant le roman d'Octave Mirbeau Le Journal d'une femme de chambre. Le film, qui met en vedette Jeanne Moreau, est le premier que Buñuel réalise en France depuis le classique surréaliste L'Âge d'or.
 +
 
 +
Carrière et Buñuel retravaillent ensemble sur cinq autres films, dont deux des plus célèbres du réalisateur : Belle de jour, une adaptation d'un roman de Joseph Kessel qui sera un grand succès commercial, et Le Charme discret de la bourgeoisie, une satire d'esprit surréaliste qui permet à Buñuel et Carrière d'obtenir une nomination pour l'oscar du meilleur scénario original, fait assez rare pour un film français.
 +
 
 +
Carrière travaillera aussi occasionnellement avec le réalisateur d'origine tchèque Miloš Forman, une première fois à la fin des années 1960 avec Taking Off, comédie de mœurs sur le conflit des générations, une seconde fois à la fin des années 1980 avec Valmont, adaptation du roman Les Liaisons dangereuses de Choderlos de Laclos, et une dernière fois en 2005 avec Les Fantômes de Goya.
 +
 
 +
Il participe aussi au scénario de deux des films les plus célèbres de Jacques Deray, le drame psychologique La Piscine, présenté en 1969 et qui met en vedette Alain Delon et Romy Schneider, puis le film de gangster Borsalino, lancé l'année suivante, immense succès commercial dans lequel on retrouve les deux plus grandes vedettes du cinéma français de l’époque, Alain Delon et Jean-Paul Belmondo. Il scénarise plusieurs autres films de Deray, comme le drame Un peu de soleil dans l'eau froide, adaptation du roman de Françoise Sagan, ou le film noir Un homme est mort, entièrement tourné aux États-Unis, ainsi que, en 1966, le film tiré du roman de Georges Darien, Le Voleur, réalisé par Louis Malle avec Belmondo.
 +
 
 +
Parallèlement, il poursuit sa carrière de dramaturge et adaptateur au théâtre en particulier avec André Barsacq, Jean-Louis Barrault et Peter Brook.
 +
 
 +
Jean-Claude Carrière écrit de nombreux scénarios pour le cinéma, notamment pour Le Tambour, Un papillon sur l'épaule ou encore Le Retour de Martin Guerre qui lui vaut le césar du meilleur scénario en 1983. Il s'attaque également à l'adaptation d'œuvres littéraires comme Cyrano de Bergerac, Le Roi des Aulnes ou encore L'Insoutenable Légèreté de l'être. En 2007, il co-signe avec le réalisateur Volker Schlöndorff le scénario de Ulzhan qui est présenté au Festival de Cannes.
 +
 
 +
En 2000, il prend part à la fondation de la Société des amis de Victor Hugo.
 +
 
 +
En 2005, il crée, aux côtés de Carole Bouquet, Gérard Depardieu et Sophie Rigon, le festival Un réalisateur dans la ville qui a lieu chaque été à Nîmes.
 +
 
 +
=== Œuvre littéraire (sélection) ===
 +
 
 +
* 1957 :  Lézard, Robert Laffont
 +
**  La Tour de Frankenstein, Fleuve noir
 +
**  Le Pas de Frankenstein, Fleuve noir
 +
* 1958 : Les Vacances de monsieur Hulot - Illustrations - Pierre Étaix, novélisation du film de Jacques Tati
 +
** Mon oncle - Illustrations - Pierre Étaix, novélisation du film de Jacques Tati
 +
** L'Alliance , roman ; rééd. 1992
 +
* 1965 : Dictionnaire de la bêtise et des erreurs de jugement, co-signé avec Guy Bechtel, Robert Laffont
 +
* 1966 : Viva Maria !, co-signé avec Louis Malle, Robert Laffont
 +
* 1982 :        Mon dernier soupir, co-écriture de l'autobiographie de Luis Buñuel, Robert Laffont
 +
* Milou en mai, co-signé avec Louis Malle, Gallimard,
 +
* Le Retour de Martin Guerre, Robert Laffont
 +
* 1985 : Le Mahâbhârata
 +
* 1989 : La Paix des braves, Belfond
 +
* 1992 : La Controverse de Valladolid, Belfond
 +
* 1994 : La Force du bouddhisme, co-signé avec Tenzin Gyatso (14e dalaï-lama), Robert Laffont
 +
* 2000 :        Le Vin bourru, autobiographie de sa jeunesse à Colombières-sur-Orb, Plon
 +
*  Jean-Claude Carrière et Umberto Eco, N’espérez pas vous débarrasser des livres, Paris, Grasset
 +
 
 +
=== Filmographie (sélection) ===
 +
 
 +
''' Courts métrages de cinéma'''
 +
* 1961 : ''Rupture'' (coréalisateur : Pierre Étaix)
 +
* 1961 : ''Heureux Anniversaire'' (coréalisateur : Pierre Étaix)
 +
* 1969 : ''La Pince à ongles''
 +
 
 +
''' Scénariste de cinéma '''
 +
 
 +
<div style="-moz-column-count:2; column-count:2;">
 +
 
 +
* 1963 : ''Le Soupirant'' de Pierre Étaix
 +
* 1964 : ''{{pmw|Le Journal d'une femme de chambre}}'' de [[Luis Buñuel]], d'après Octave Mirbeau
 +
* 1965  : ''Yoyo'' de Pierre Étaix
 +
* 1965 : ''Le Bestiaire d'amour '' de Gerald Calderon
 +
* 1965 : ''{{Pmw|Viva María !}}'' de [[Louis Malle]]
 +
* 1966: ''Le Diabolique docteur Z'' (''Miss Muerte'') de Jesús Franco
 +
* 1966 : ''Cartes sur table '' (''Cartas boca arriba'') de Jesús Franco
 +
* 1966 : ''Tant qu'on a la santé''  de Pierre Étaix
 +
* 1966 : ''Paradiso, hôtel du libre-échange'' de Peter Glenville
 +
* 1967 : ''[http://nezumi.dumousseau.free.fr/cinema5.htm#voleur Le Voleur]'' de [[Louis Malle]], d'après Georges Darien
 +
* 1967 : ''[http://nezumi.dumousseau.free.fr/cinema5.htm#belle  Belle de jour]'' de [[Luis Buñuel]], d'après Joseph Kessel
 +
* 1968 : ''Pour un amour lointain'' d'Edmond Séchan
 +
* 1969: ''{{Pmw|La Voie lactée}} '' de Luis Buñuel
 +
* 1969 : ''[[La Piscine]]'' de [[Jacques Deray]]
 +
* 1969 : ''Le Grand Amour'' de Pierre Étaix
 +
* 1970 : ''[[Borsalino (film)|Borsalino]]'' de Jacques Deray
 +
* 1971 : ''{{Pmw|Taking Off}}'' de {{Pmw|MilosForman|Miloš Forman}}
 +
* 1971 : ''Un peu de soleil dans l'eau froide'' de Jacques Deray, d'après Françoise Sagan
 +
* 1971 : ''[[L'Alliance]]'' de [[Christian de Chalonge]], d'après son propre roman
 +
* 1972 : ''Liza'' de [[Marco Ferreri]], d'après Ennio Flaiano
 +
* 1972 : ''{{Pmw|Le Charme discret de la bourgeoisie}}'' de Luis Buñuel
 +
* 1972 : '' Le Moine'' d'Adonis Kyrou, d'après Matthew Gregory Lewis, coscénarisé avec Luis Buñuel
 +
* 1972 : ''Un homme est mort'' de Jacques Deray
 +
* 1974 : ''Dorothea'' (''Dorotheas Rache'') coscénarisé avec Peter Fleischmann
 +
* 1974 : ''[[France société anonyme]]'' d'[[Alain Corneau]]
 +
* 1974 : ''{{Pmw|Le Fantôme de la liberté}}'' de Luis Buñuel
 +
* 1975 : ''[http://nezumi.dumousseau.free.fr/chereau.htm#orchid La Chair de l'orchidée]'' de [[Patrice Chéreau]], d'après James Hadley Chase
 +
* 1975 : ''Sérieux comme le plaisir'' de Robert Benayoun
 +
* 1977 : ''Le Gang'' de Jacques Deray
 +
* 1977 : ''Le Diable dans la boîte'' de Pierre Lary
 +
* 1977 : ''Julie pot de colle'' de Philippe de Broca
 +
* 1977 : ''[http://nezumi.dumousseau.free.fr/cinema7.htm#desir Cet obscur objet du désir]'' de Luis Buñuel, d'après Pierre Louÿs : ''La Femme et le pantin''
 +
* 1978 : ''Un papillon sur l'épaule'' de Jacques Deray, d'après John Gearon : ''The Velvet Well''
 +
* 1979 : ''Retour à la bien-aimée'' de Jean-François Adam
 +
* 1979 : ''[http://nezumi.dumousseau.free.fr/cinema7.htm#tamb Le Tambour]'' (''Die Blechtrommel'') de [[Volker Schlöndorff]], d'après Günter Grass
 +
* 1979 : ''L'Associé '' de René Gainville, d'après Jenaro Prieto : ''El Socio''
 +
* 1980 : ''{{Pmw|SauveQuiPeut|Sauve qui peut (la vie)}}'' de [[Jean-Luc Godard]]
 +
* 1982 : ''[[Le Retour de Martin Guerre]]'' de Daniel Vigne
 +
* 1983 : ''Danton'' d'Andrzej Wajda
 +
* 1983 : ''{{Passion|fi/armeemorte.htm|Le Général de l'armée morte}}'' de Luciano Tovoli, d'après Ismaïl Kadaré
 +
* 1983 : ''La Tragédie de Carmen'' de Peter Brook, d'après Prosper Mérimée et Georges Bizet
 +
* 1984 : ''[[Un amour de Swann (film)|Un amour de Swann]]'' de [[Volker Schlöndorff]], d'après Marcel Proust
 +
* 1986 : ''[[Max mon amour]]'' de [[Nagisa Ôshima]]
 +
* 1986 : ''L'Unique'' de Jérôme Diamant-Berger
 +
* 1987 : ''Les Exploits d'un jeune Don Juan '' de Gianfranco Mingozzi
 +
* 1988 : ''L'Insoutenable Légèreté de l'être '' (''The Unbearable Lightness of Being'') de Philip Kaufman, d'après Milan Kundera
 +
* 1988 : ''La Nuit bengali'' de Nicolas Klotz, d'après le roman de Mircea Eliade
 +
* 1988 : ''[[Les Possédés (film)|Les Possédés]]'' d'[[Andrzej Wajda]], d'après Fiodor Dostoïevski
 +
* 1989 : ''{{Pmw|Valmont}}'' de {{Pmw|MilosForman|Miloš Forman}}, d'après ''Les Liaisons dangereuses'' de Pierre Choderlos de Laclos
 +
* 1989 : ''Un dieu rebelle'' de Peter Fleischmann
 +
* 1990 : ''[[Milou en mai]]'' de [[Louis Malle]]
 +
* 1990 : ''[[Cyrano de Bergerac (1990)|Cyrano de Bergerac]]'' de [[Jean-Paul Rappeneau]], d'après Edmond Rostand
 +
* 1992 : ''Le Retour de Casanova'' d'Édouard Niermans
 +
* 1994 : ''La Nuit et le Moment'' ( ''The Night and the Moment'') ; film d'Anna Maria Tatò, coscénariste, d'après la pièce de Crébillon fils
 +
* 1995 : ''[[Le Hussard sur le toit (film)|Le Hussard sur le toit]]'' de Jean-Paul Rappeneau, d'après Jean Giono
 +
* 1996 : ''[[Le Roi des Aulnes(film)|Le Roi des Aulnes]]'' (''Der Unhold'') de Volker Schlöndorff, d'après Michel Tournier
 +
* 2004 : ''{{Zw|Birth}}'' de {{Zw|Jonathan Glazer}}, coscénariste
 +
* 2006 : ''Les Fantômes de Goya'', de Miloš Forman
 +
* 2009 : ''[[Le Ruban blanc]]'', de [[Michael Haneke]] contribution au scénario de Michael Haneke
 +
* 2012 : ''L'Artiste et son modèle'' de Fernando Trueba
 +
* 2012 : ''{{Passion|fi/singuesabour.htm|Syngué sabour. Pierre de patience}}'' d'Atiq Rahimi
 +
* 2015 : ''{{Pmw|L'Ombre des femmes}}'' de {{Pmw|Philippe Garrel}}
 +
* 2018 : ''At Eternity's Gate'' de [[Julian Schnabel]]
 +
* 2018 : ''{{Pmw|L'Homme fidèle}}'' de Louis Garrel
 +
* 2020 : ''{{Pmw|Le Sel des larmes}}'' de Philippe Garrel
 +
</div>
 +
 
 +
=== Acteur ===
 +
 +
''' Au cinéma '''
 +
* 1964 : Le Journal d'une femme de chambre de Luis Buñuel : le prêtre
 +
* 1969 : La Voie lactée de Luis Buñuel : Priscilien
 +
* 1971 : L'Alliance de Christian de Chalonge : Hughes
 +
* 1971 : Un peu de soleil dans l'eau froide de Jacques Deray : François, mari de Nathalie
 +
* 1975 : Sérieux comme le plaisir de Robert Benayoun : le chef d'étage
 +
* 1976 : Le Jardin des supplices de Christian Gion
 +
* 1976 : Le Jeu du solitaire de Jean-François Adam
 +
* 1977 : Julie pot de colle de Philippe de Broca : le conseiller
 +
* 1978 : Photo souvenir d'Edmond Séchan : le docteur Quissard
 +
* 1979 : L'Associé de René Gainville
 +
* 1979 : Le Tambour de Volker Schlöndorff : Barbe-Noire (non crédité)
 +
* 1998 : Jaya, fille du Gange de Vijay Singh : le professeur français
 +
* 2001 : Buñuel et la Table du Roi Salomon de Carlos Saura : David Goldman
 +
* 2006 : Avida de Benoît Delépine et Gustave Kervern : le riche paranoïaque
 +
* 2010 : Copie conforme d'Abbas Kiarostami : l'homme de la place
 +
 
 +
=== Théâtre ===
 +
''' Auteur '''
 +
* 1968 : L'Aide-mémoire, mise en scène André Barsacq, avec Delphine Seyrig, théâtre de l'Atelier
 +
* 1971 : Le Client auteur et mise en scène, théâtre de la Michodière
 +
* 1997 : La Terrasse, auteur théâtre Antoine-Simone-Berriau
 +
* 1999 : La Controverse de Valladolid, mise en scène Jacques Lassalle, avec Jacques Weber, Lambert Wilson, théâtre de l'Atelier
 +
* 1999 : Giroise, La porte, éditions du Laquet 
 +
* 2001 : Le Jeune Prince et la vérité, Actes Sud 
 +
* 2002 : Le Circuit ordinaire, Actes Sud 
 +
* 2003 : Trente ans à peine, mise en scène Gabriel Garran, Théâtre international de langue française
 +
* 2003 : La Mort de Krishna, avec Marie-Hélène Estienne, Actes Sud 
 +
* 2007 : Les Mots et la chose, mise en scène Daniel Bedos, avec Jean-Pierre Marielle, Agathe Natanson, théâtre de l'Œuvre
 +
* 2010 : Audition, mise en scène Bernard Murat, théâtre Édouard-VII
 +
* 2014 : L'Aide mémoire, mise en scène Ladislas Chollat, théâtre de l'Atelier
 +
 
 +
=== Distinctions ===
 +
 +
 
 +
* 1963 : Oscar du meilleur court métrage de fiction  pour Heureux Anniversaire.
 +
* 1974 :  British Academy Film Award du meilleur scénario avec Luis Buñuel pour Le Charme discret de la bourgeoisie
 +
* 1983 : César du meilleur scénario original avec Daniel Vigne pour le Retour de Martin Guerre
 +
* 1991 : molière de l'adaptateur pour La Tempête
 +
* 2015 :  Oscar d'honneur aux Governors Awards
 +
 
 +
 
 +
 
 +
{{IMDBF|0140643}}
{{DEFAULTSORT:Carriere, Jean-Claude}}
{{DEFAULTSORT:Carriere, Jean-Claude}}
Ligne 13 : Ligne 178 :
[[Catégorie:Acteur français]]
[[Catégorie:Acteur français]]
[[Catégorie:Naissance en 1931]]
[[Catégorie:Naissance en 1931]]
 +
[[Catégorie:Décès en 2021]]

Version actuelle en date du 26 février 2021 à 14:23

Jean-Claude Carrière, conteur, tel qu'il se définit lui-même, écrivain, scénariste, parolier, metteur en scène, occasionnellement acteur et réalisateur français, né le 17 septembre 1931 à Colombières-sur-Orb (Hérault) et mort le 8 février 2021.

Voir aussi: Jean-Claude_Carrière

Sommaire

Biographie

Né dans une famille de viticulteurs à Colombières-sur-Orb, Jean-Claude Carrière passe son enfance dans ce village. Pendant son enfance, il pratique le bilinguisme occitan-français. Alors qu'il a 14 ans, sa famille s'installe à Montreuil-sous-Bois, où ses parents prennent la gérance d'un café.

Ancien élève du lycée Voltaire puis du lycée Lakanal à Sceaux et de l'École normale supérieure de Saint-Cloud, après une licence de lettres et une maîtrise d'histoire, il abandonne rapidement sa vocation d'historien pour le dessin et l'écriture.

En 1957, il publie son premier roman, Lézard, et rencontre Jacques Tati et Pierre Étaix avec qui il co-signe des courts et des longs métrages. À ses débuts, il publie également plusieurs romans d'épouvante chez Fleuve noir, sous le nom de Benoît Becker (pseudonyme collectif utilisé par divers auteurs travaillant pour cet éditeur) et écrit des articles sur le cinéma dans Carrefour.

Bien qu'il soit l'auteur d'un très grand nombre de scénarios, Jean-Claude Carrière doit une partie de sa renommée à sa collaboration avec le cinéaste Luis Buñuel. Celle-ci s'amorce en 1964 et va durer dix-neuf ans, jusqu'à la mort du réalisateur. Les deux hommes travaillent ensemble une première fois en adaptant le roman d'Octave Mirbeau Le Journal d'une femme de chambre. Le film, qui met en vedette Jeanne Moreau, est le premier que Buñuel réalise en France depuis le classique surréaliste L'Âge d'or.

Carrière et Buñuel retravaillent ensemble sur cinq autres films, dont deux des plus célèbres du réalisateur : Belle de jour, une adaptation d'un roman de Joseph Kessel qui sera un grand succès commercial, et Le Charme discret de la bourgeoisie, une satire d'esprit surréaliste qui permet à Buñuel et Carrière d'obtenir une nomination pour l'oscar du meilleur scénario original, fait assez rare pour un film français.

Carrière travaillera aussi occasionnellement avec le réalisateur d'origine tchèque Miloš Forman, une première fois à la fin des années 1960 avec Taking Off, comédie de mœurs sur le conflit des générations, une seconde fois à la fin des années 1980 avec Valmont, adaptation du roman Les Liaisons dangereuses de Choderlos de Laclos, et une dernière fois en 2005 avec Les Fantômes de Goya.

Il participe aussi au scénario de deux des films les plus célèbres de Jacques Deray, le drame psychologique La Piscine, présenté en 1969 et qui met en vedette Alain Delon et Romy Schneider, puis le film de gangster Borsalino, lancé l'année suivante, immense succès commercial dans lequel on retrouve les deux plus grandes vedettes du cinéma français de l’époque, Alain Delon et Jean-Paul Belmondo. Il scénarise plusieurs autres films de Deray, comme le drame Un peu de soleil dans l'eau froide, adaptation du roman de Françoise Sagan, ou le film noir Un homme est mort, entièrement tourné aux États-Unis, ainsi que, en 1966, le film tiré du roman de Georges Darien, Le Voleur, réalisé par Louis Malle avec Belmondo.

Parallèlement, il poursuit sa carrière de dramaturge et adaptateur au théâtre en particulier avec André Barsacq, Jean-Louis Barrault et Peter Brook.

Jean-Claude Carrière écrit de nombreux scénarios pour le cinéma, notamment pour Le Tambour, Un papillon sur l'épaule ou encore Le Retour de Martin Guerre qui lui vaut le césar du meilleur scénario en 1983. Il s'attaque également à l'adaptation d'œuvres littéraires comme Cyrano de Bergerac, Le Roi des Aulnes ou encore L'Insoutenable Légèreté de l'être. En 2007, il co-signe avec le réalisateur Volker Schlöndorff le scénario de Ulzhan qui est présenté au Festival de Cannes.

En 2000, il prend part à la fondation de la Société des amis de Victor Hugo.

En 2005, il crée, aux côtés de Carole Bouquet, Gérard Depardieu et Sophie Rigon, le festival Un réalisateur dans la ville qui a lieu chaque été à Nîmes.

Œuvre littéraire (sélection)

  • 1957 : Lézard, Robert Laffont
    • La Tour de Frankenstein, Fleuve noir
    • Le Pas de Frankenstein, Fleuve noir
  • 1958 : Les Vacances de monsieur Hulot - Illustrations - Pierre Étaix, novélisation du film de Jacques Tati
    • Mon oncle - Illustrations - Pierre Étaix, novélisation du film de Jacques Tati
    • L'Alliance , roman ; rééd. 1992
  • 1965 : Dictionnaire de la bêtise et des erreurs de jugement, co-signé avec Guy Bechtel, Robert Laffont
  • 1966 : Viva Maria !, co-signé avec Louis Malle, Robert Laffont
  • 1982 : Mon dernier soupir, co-écriture de l'autobiographie de Luis Buñuel, Robert Laffont
  • Milou en mai, co-signé avec Louis Malle, Gallimard,
  • Le Retour de Martin Guerre, Robert Laffont
  • 1985 : Le Mahâbhârata
  • 1989 : La Paix des braves, Belfond
  • 1992 : La Controverse de Valladolid, Belfond
  • 1994 : La Force du bouddhisme, co-signé avec Tenzin Gyatso (14e dalaï-lama), Robert Laffont
  • 2000 : Le Vin bourru, autobiographie de sa jeunesse à Colombières-sur-Orb, Plon
  • Jean-Claude Carrière et Umberto Eco, N’espérez pas vous débarrasser des livres, Paris, Grasset

Filmographie (sélection)

Courts métrages de cinéma

  • 1961 : Rupture (coréalisateur : Pierre Étaix)
  • 1961 : Heureux Anniversaire (coréalisateur : Pierre Étaix)
  • 1969 : La Pince à ongles

Scénariste de cinéma

Acteur

Au cinéma

  • 1964 : Le Journal d'une femme de chambre de Luis Buñuel : le prêtre
  • 1969 : La Voie lactée de Luis Buñuel : Priscilien
  • 1971 : L'Alliance de Christian de Chalonge : Hughes
  • 1971 : Un peu de soleil dans l'eau froide de Jacques Deray : François, mari de Nathalie
  • 1975 : Sérieux comme le plaisir de Robert Benayoun : le chef d'étage
  • 1976 : Le Jardin des supplices de Christian Gion
  • 1976 : Le Jeu du solitaire de Jean-François Adam
  • 1977 : Julie pot de colle de Philippe de Broca : le conseiller
  • 1978 : Photo souvenir d'Edmond Séchan : le docteur Quissard
  • 1979 : L'Associé de René Gainville
  • 1979 : Le Tambour de Volker Schlöndorff : Barbe-Noire (non crédité)
  • 1998 : Jaya, fille du Gange de Vijay Singh : le professeur français
  • 2001 : Buñuel et la Table du Roi Salomon de Carlos Saura : David Goldman
  • 2006 : Avida de Benoît Delépine et Gustave Kervern : le riche paranoïaque
  • 2010 : Copie conforme d'Abbas Kiarostami : l'homme de la place

Théâtre

Auteur

  • 1968 : L'Aide-mémoire, mise en scène André Barsacq, avec Delphine Seyrig, théâtre de l'Atelier
  • 1971 : Le Client auteur et mise en scène, théâtre de la Michodière
  • 1997 : La Terrasse, auteur théâtre Antoine-Simone-Berriau
  • 1999 : La Controverse de Valladolid, mise en scène Jacques Lassalle, avec Jacques Weber, Lambert Wilson, théâtre de l'Atelier
  • 1999 : Giroise, La porte, éditions du Laquet
  • 2001 : Le Jeune Prince et la vérité, Actes Sud
  • 2002 : Le Circuit ordinaire, Actes Sud
  • 2003 : Trente ans à peine, mise en scène Gabriel Garran, Théâtre international de langue française
  • 2003 : La Mort de Krishna, avec Marie-Hélène Estienne, Actes Sud
  • 2007 : Les Mots et la chose, mise en scène Daniel Bedos, avec Jean-Pierre Marielle, Agathe Natanson, théâtre de l'Œuvre
  • 2010 : Audition, mise en scène Bernard Murat, théâtre Édouard-VII
  • 2014 : L'Aide mémoire, mise en scène Ladislas Chollat, théâtre de l'Atelier

Distinctions

  • 1963 : Oscar du meilleur court métrage de fiction pour Heureux Anniversaire.
  • 1974 : British Academy Film Award du meilleur scénario avec Luis Buñuel pour Le Charme discret de la bourgeoisie
  • 1983 : César du meilleur scénario original avec Daniel Vigne pour le Retour de Martin Guerre
  • 1991 : molière de l'adaptateur pour La Tempête
  • 2015 : Oscar d'honneur aux Governors Awards



Retrouvez tous les détails de la filmographie de Jean-Claude Carrière sur sa fiche IMDB

Outils personnels

Le cinéma de Nezumi; les artistes contemporains / Randonnées dans les Pyrénées

Les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; l'Afrique