Le crime est notre affaire

De Cinéann.

Version du 19 avril 2010 à 13:55 par MariAnn (discuter | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)

Le crime est notre affaire film français de Pascal Thomas, sorti en 2008, d'après Agatha Christie.

Analyse critique

À l'occasion d'un voyage en train pour rendre visite à sa nièce Prudence et son mari Bélisaire Beresford, la tante belge Babette est témoin d'un assassinat dans le train roulant en sens inverse sur la voie parallèle. Bélisaire ne la prend pas au sérieux tandis que Prudence, qui s'ennuyait dans une existence ronronnante, y croit vraiment. Elle arrive à se faire embaucher comme cuisinière chez la famille Charpentier, dont la propriété jouxte l'endroit où le cadavre a probablement été jeté hors du train. Le père Charpentier, radin et acariatre, reçoit ses trois fils : Frédéric , Raphaël et Augustin. Sa fille Emma, qui vit sous le même toit, entretient une liaison avec le médecin de famille.

Prudence a tôt fait de retrouver le cadavre d'une inconnue, au grand dam de la maisonnée. S'agit-il de la veuve du quatrième fils Charpentier, mort à la guerre ? Et qui l'a tuée ?

Catherine Frot et André Dussolier reprennent les rôles de la famille Beresford. C'est la seconde fois que le duo se retrouve avec le réalisateur Pascal Thomas, après Mon petit doigt m'a dit.... Il emprunte à un recueil de nouvelles d'Agatha Christie son titre (Le crime est notre affaire) et ses protagonistes. Dans le roman, l'enquête est classiquement menée par Miss Marple.

Un crime tordu a été commis dans une famille de tordus. Et le couple Beresford s'en mêle, avec son plaisir de vivre et sa volonté de ne pas s'ennuyer, c'est une histoire de crime et une affaire de couple. Il y a, bien sûr, à l'écran, Bélisaire et Prudence Beresford, retraités des services secrets dont André Dussollier et Catherine Frot ont rodé la complicité amoureuse et le goût de l'aventure dans Mon petit doigt m'a dit.

Pascal Thomas déclare : «"Ce qui est très agréable avec Agatha Christie, c'est qu'on n'est pas figé dans le respect littéraire. Entre elle et moi existe un échange très satisfaisant, qui ne bride pas l'imagination, au contraire. Dans Le Crime est notre affaire , je dirais qu'il y a environ 30 % d'Agatha Christie, mais le personnage de Catherine Frot, par exemple, est plus proche du personnage principal de La Dilettante que d'Agatha Christie.» et «Un spectacle est réussi quand on ne sent pas l'effort, la technique, mais il faut qu'ils y soient. La grâce ne s'obtient que par le travail.»

Ou encore : «Agatha Christie m'a apporté une noirceur que je n'imaginais pas naturellement. Et en même temps une fantaisie où je me reconnais. Elle m'a sorti de la chronique et m'a orienté vers le romanesque que j'aime. Je pourrais faire des films d'aventures, il y a des tas de récits qui me tentent, Dumas, Stevenson… Et comme je suis un metteur en scène de plus en plus jeune, je les tournerai peut-être. Samuel Fuller disait qu'un cinéaste n'a besoin que d'une qualité : l'énergie.»

Depuis que la digne Anglaise s'est invitée chez le réalisateur français, avec sa cohorte de meurtriers bien élevés et de détectives fantasques, Pascal Thomas a quitté les prairies poitevines et les appartements bohèmes où il laissait vivre avec naturel des adolescents amoureux, des familles recomposées ou des marginaux inventifs. Elle lui a proposé des manoirs cossus, des personnages aux recoins ténébreux, des intrigues criminelles, bref, une dimension romanesque nouvelle chez ce peintre épicurien du temps qui passe et de l'instant qui vient.

Pascal thomas a travaillé avec le plus grand soin le mélange entre le monde de la romancière et le sien, avec une bande de comédiens épatants qui comprend encore Annie Cordy, Claude Rich, Chiara Mastroianni, Melvil Poupaud, Christian Vadim, Hippolyte Girardot. Il a mis cette exigence au service d'un pur divertissement, sans l'ombre de sérieux : «Il n'y a pas une seule chose importante, dans Le Crime est notre affaire, pas une arrière-pensée, pas le plus petit début d'un message ou d'une réflexion, rien…», jubile-t-il, ravi d'échapper à la pesanteur ambiante. Pascal Thomas est le gardien des vieux enchantements.

Distribution

Crimenotreaffaire.jpg
  • Catherine Frot : Prudence Beresford
  • André Dussollier : Bélisaire Beresford
  • Claude Rich : Roderick Charpentier
  • Annie Cordy : Babette Boutiti, la tante de Prudence
  • Chiara Mastroianni : Emma Charpentier, la fille de Roderick
  • Melvil Poupaud : Frédéric Charpentier, le plus jeune fils de Roderick
  • Alexandre Lafaurie : Raphaël Charpentier, le fils aîné de Roderick
  • Christian Vadim : Augustin Charpentier, fils de Roderick
  • Hippolyte Girardot : le docteur Lagarde, l'ami d'Emma
  • Yves Afonso : l'inspecteur Blache
  • Valériane de Villeneuve : Mme Clairin
  • Marie Lorna Vaconsin : Mme Valois
  • Laura Benson : Margaret Brown
  • Florence Maury : Diane

Fiche technique

  • Titre : Le crime est notre affaire
  • Réalisation : Pascal Thomas
  • Scénario : Clémence De Biéville, François Caviglioli et Pascal Thomas, d'après Le Train de 16 h 50 d'Agatha Christie
  • Directeur de la photographie : Renan Pollès
  • Musique originale : Reinhardt Wagner
  • Montage : Catherine Dubeau, Mélanie Mourey, Elena Manso
  • Productrice et collaboratrice artistique : Nathalie Lafaurie
  • Production : Les Films Français, StudioCanal, France 2 Cinéma, Rhône-Alpes Cinéma
  • Durée : 109 minutes
  • Date de sortie : 15 octobre 2008


Retrouvez tous les détails techniques sur la fiche IMDB

Outils personnels

Le cinéma de Nezumi; les artistes contemporains / Randonnées dans les Pyrénées

Les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; l'Afrique