Les Trois Singes

De Cinéann.

Version du 20 janvier 2009 à 19:27 par MariAnn (discuter | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)

Les Trois Singes ( Üç maymun) film turc de Nuri Bilge Ceylan sorti en 2008 pour lequel son réalisateur a remporté le prix du meilleur réalisateur lors du Festival de Cannes 2008.

Sommaire

Analyse critique

Une famille disloquée à force de petits secrets devenus de gros mensonges, tente désespérément de rester unie en refusant d'affronter la Vérité. Pour ne pas avoir à endurer des épreuves et des responsabilités trop lourdes, elle choisit de nier cette Vérité, en refusant de la voir, de l¹entendre ou d'en parler, comme dans la fable des "Trois singes".

Ceylan filme des personnages mutiques et paumés, qui se mentent, avec des gros plans intenses enrobés d'une superbe lumière. Il filme ses personnages comme des pantins d'une tragédie familiale, où d'ailleurs le tonnerre gronde tout au long du film, et où le ciel se pare de nuages menaçants.

La direction des acteurs est subtile et remarquable. Tout le film repose sur le non dit. Et il n’y a rien de plus difficile que d’exprimer quelque chose sans mot, et sans forcer à côté sur une gestuelle outrancière ou théâtrale. On ressent la moindre pensée des personnages, par un simple regard qui s’assombrit, une bouche qui se crispe légèrement. Pas besoin de grands mots, de grands discours. Tout s’exprime par cette retenue pourtant très significative. Parfois, les mots sortent, éclatent. Et c’est alors une véritable explosion, souvent accompagnée de violence physique.

Citation
Du plus loin que je me souvienne, j’ai toujours été intrigué, fasciné et en même temps effrayé par les manifestations du spectre incroyablement large de la psyché humaine. J’ai toujours été étonné d’observer la coexistence, au sein de l’âme humaine, du goût du pouvoir et de la capacité à pardonner, de l’intérêt pour les choses les plus sacrées comme pour les choses les plus banales, de l’amour comme de la haine. Et ce qui me pousse à faire des fi lms, c’est cette volonté de comprendre notre monde intérieur qui ne peut être formulé rationnellement. Le fi lm aborde ce type de situation émotionnelle et psychologique, en mettant en scène une intrigue chargée des relations complexes et violentes qui se développent entre les quatre personnages principaux.
J’ai tenté de dramatiser les pensées abstraites, les croyances et les conflits conceptuels que nous vivons au plus profond de nous-mêmes, en les personnifiant à travers les protagonistes de ce récit. Ce qui surprend le plus ici, c’est la déviation qui bouleverse tout l’ensemble, le chemin de traverse qui se sépare de la route principale. Par exemple, ce moment où un être courageux se retrouve soudain à genoux, tremblant de peur. Ou bien, cet instant où un lâche fait soudain preuve de bravoure. Tenter de comprendre la nature humaine et mieux nous comprendre nous-mêmes, la décrire à travers des écarts de ce genre, c’est ce que nous avons voulu mener à bien dans cette histoire.
Nuri Bilge Ceylan

Distribution

Troisinges.jpg

Fiche technique

  • Titre original : Üç maymun
  • Réalisateur : Nuri Bilge Ceylan
  • Producteur : Zeynep Özbatur
  • Co-producteurs: Fabienne Vonier, Valerio De Paoli, Cemal Noyan, Nuri Bilge Ceylan,
  • Scénario : Ebru Ceylan, Ercan Kesal, Nuri Bilge Ceylan
  • Directeur de la photographie : Gökhan Tiryaki
  • Montage : Ayhan Ergürsel, Bora Gökşingöl, Nuri Bilge Ceylan
  • Genre : Drame
  • Langue : turc
  • Durée : 109 minutes
  • Date de sortie : 16 mai 2008 (Cannes)
    • Turquie : 24 octobre 2008
    • France : 14 janvier 2009

Distinctions et récompenses


Retrouvez tous les détails techniques sur la fiche IMDB

Outils personnels

Le cinéma de Nezumi; les artistes contemporains / Randonnées dans les Pyrénées

Les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; l'Afrique