Peur de rien

De Cinéann.

(Différences entre les versions)
(peur de rien)
(Distribution)
 
Ligne 18 : Ligne 18 :
* Manal Issa : Lina
* Manal Issa : Lina
-
* Vincent Lacoste : Rafaël
+
* [[Vincent Lacoste]] : Rafaël
* Paul Hamy : Jean-Marc
* Paul Hamy : Jean-Marc
* Damien Chapelle : Julien
* Damien Chapelle : Julien

Version actuelle en date du 14 décembre 2018 à 21:20

Peur de rien , film français de Danielle Arbid, sorti en 2015

Analyse critique

En 1993, Lina a 19 ans et débarque à Paris, elle est libanaise. Elle doit être hébergée chez sa tante, qui habite en grande banlieue, mais elle s'enfuit rapidement après une tentative de viol de son oncle. Elle se retrouve donc seule et sans repère. La peur au ventre et l’instinct de survie comme seul bagage, elle vient chercher ce qu’elle n’a jamais trouvé au Liban, son pays d’origine : une certaine forme de liberté.

Elle parle un français correct, mais ignore des expressions populaires (c'est quoi une "bouille"?). À la terrasse d'un café, elle prend un café sans le payer, et se fait repérer par le garçon de café. À la faculté, sans ressource, elle est tentée par le vol, mais rend le portefeuille qu'elle a subtilisé à sa voisine et se fait des copines qui l'hébergent. De petits boulots en études, elle s'accroche, subit des galères, les surmonte, éprouve mille choses positives surtout, grâce à l'amour et l'amitié. Récit d'initiation sentimentale et artistique, le film s'appuie sur une succession de rencontres décisives, variées, insolites, de celles qui forgent l'envie et la confiance, de celles qui passionnent l'existence.

Avec Peur de rien, le fil conducteur est plus net, la trame davantage scénarisée. A forte teneur autobiographique, le film raconte l'arrivée à Paris en 1993 d'une jeune libanaise de 19 ans, Lina. De petits boulots en études, elle s'accroche, subit des galères, les surmonte, éprouve mille choses positives surtout, grâce à l'amour et l'amitié. Récit d'initiation sentimentale et artistique, le film s'appuie sur une succession de rencontres décisives, variées, insolites, de celles qui forgent l'envie et la confiance, de celles qui passionnent l'existence.

A fois hyper-volontaire et candide, sans œillères, Lina fréquente aussi bien des royalistes, des fascistes que des anarchistes tendance situationniste. Elle a plusieurs liaisons, plus ou moins heureses, avec un homme marié, trader, qui étale sa richesse, puis enchaîne une histoire avec le garçon de café du début. Il trafique un peu la drogue, mais il est dingue de rock. La musique est d'ailleurs ici essentielle, vitale, elle propulse, électrise, jamais de manière gratuite comme souvent aujourd'hui. Siouxsie and the Banshees (et son Sin my Heart de folie), Frank Black, Carte de Séjour et Niagara sont parfaitement en phase avec ce qui est raconté, dans ce tableau minimaliste mais pourtant très juste de l'époque.

Lina traverse les classes sociales, absorbe, apprend, ressent. Film ouvert, généreux, très sensualiste, Peur de rien jouit d'un casting enthousiasmant. Outre la jeune Manal Issa, révélation du film, beauté racée et délicate qui n'avait jamais joué jusque-là, on compte toute une jeune garde (Vincent Lacoste, Paul Hamy, Damien Chapelle) ainsi que deux grands comédiens confirmés (Dominique Blanc et Alain Libolt), formidables dans des seconds rôles d'universitaires éclairants.

La lumière, l'énergie (celle du désespoir comprise), c'est justement ce qui caractérise ce film qui va toujours de l'avant et se veut clairement un hommage à la France, malgré les galères de carte de séjour, malgré l'ordre moral et la flicaille. En sortant de la projection, on apprenait par une alerte sur nos smartphones que Charles Pasqua venait de mourir. La coïncidence était plus que troublante.

Distribution

  • Manal Issa : Lina
  • Vincent Lacoste : Rafaël
  • Paul Hamy : Jean-Marc
  • Damien Chapelle : Julien
  • Dominique Blanc : le professeur d'esthétique
  • Clara Ponsot : Antonia
  • Bastien Bouillon : Arnaud
  • India Hair : Victoire

Fiche technique

  • Titre international: Parisienne
  • Réalisation : Danielle Arbid
  • Scénario: Danielle Arbid, Julie Peyr
  • Image: Hélène Louvart
  • Montage: Mathilde Muyard
  • Production : Les Films Pelléas
  • Distribution: Ad Vitam
  • Durée : 2h10
  • Dates de sortie : juillet 2015 (La Rochelle) ; 12 Septembre 2015 (Festival de Toronto)
    • France 10 février 2016


Retrouvez tous les détails techniques sur la fiche IMDB


peurderien.jpg
Outils personnels

Le cinéma de Nezumi; les artistes contemporains / Randonnées dans les Pyrénées

Les merveilles du Japon; mystérieux Viêt Nam; les temples et des montagnes du Népal ; l'Afrique