Recherchez sur ce site

Sommaire (edit)

Le cinéma

Liens

Développé grâce à: pmwiki.org

Changements Récents Version imprimable Edition

Emir Kusturica est un réalisateur et acteur yougoslave.

Il est né le 24 novembre 1954 à Sarajevo, en Bosnie-Herzégovine. Il grandit dans la banlieue de la capitale et fréquente le milieu de la petite criminalité. Inquiets, ses parents, famille respectable, l'envoient faire ses études à l'étranger pour le couper de ces fréquentations.

C'est ainsi que, par hasard, Emir Kusturica entre à l'académie du cinéma de Prague, la FAMU et y réalise deux courts-métrages : Une Partie de la Vérité et Automne. Le Premier Prix du cinéma étudiant de Karlovy-Vary lui est décerné en 1978 pour son court-métrage de fin d'études Guernica, au sujet de l'antisémitisme vu par un petit garçon.

Il rentre alors à Sarajevo et y obtient un contrat à la télévision. Artiste anticonformiste, il réalise en 1979 le moyen-métrage Les jeunes mariées arrivent tiré d'un scénario de Ivica Matić au sujet de l'inceste. Le film est interdit suite à une controverse. Il conserve son poste à la télévision et remporte le premier prix du Festival de la télévision yougoslave en 1980 pour son téléfilm Buffet Titanic, tiré d'une nouvelle de Ivo Andrić, prix Nobel de littérature Yougoslave.

Vient ensuite un moyen métrage ayant pour sujet l'inceste, "Les Jeunes mariés arrivent". Mais Kusturica aborde des thèmes tabous dans la Yougoslavie de Tito, et sera victime de la censure.

En 1979, il travaille pour la télévision à Sarajevo. La même année il tourne "Buffet Titanik", un téléfilm tiré d'une nouvelle du conteur Ivo Andric (Prix Nobel de littérature en 1961.)

Kusturica connaît ses premières heures de gloire en 1981, lorsqu'il est récompensé à Venise pour son premier long métrage au cinéma "Te souviens-tu de Dolly Bell ? Dès lors, Emir Kusturica enchaîne les films (à son rythme, c'est à dire un film tous les trois ou quatre ans) et les récompenses dans les festivals.

En 1985, Palme d'Or à Cannes pour "Papa est en voyage d'affaires". En 1989, Prix de la mise en scène à Cannes pour "Le Temps des gitans". En 1993, Ours d'Or à Berlin pour "Arizona dream". En 1995, à nouveau Palme d'Or à Cannes pour le controversé et contesté "Underground".

Après la consécration que fut la Palme d'Or, Emir Kusturica retourne à ses premiers amours, c'est à dire la musique. Il enregistre deux albums avec le groupe No Smoking

Après cette interruption, le réalisateur yougoslave revient avec le poétique et magnifique "Temps des gitans". C'est avec ce film que le public découvrira vraiment Kusturica. Il peut alors tout se permettre, et va tourner "Arizona dream" aux Etats-Unis, un film franco-américain.

Kusturica rentre alors au pays, et réalise un film fleuve sur la Yougoslavie, "Underground". Malgré la Palme d'Or, les critiques sont mitigées, voire agressives. Certains lui reprochent d'avoir fait un film pro-serbe !! Suite à cette incompréhension, voir cette haine, Kusturica déclare qu'il ne réalisera plus jamais de film. Mais heureusement pour nous, il n'a pas tenu parole, et trois ans plus tard, il nous livre une comédie débridée : "Chat noir, chat blanc".

Depuis, il a joué dans "La veuve St Pierre" de Patrice Leconte, filmé une tournée des No Smoking ("Super 8 Stories"). Actuellement il semble avoir plusieurs projets en cours. Tout d'abord "The nose" et ensuite "Gladno srce" avec Slavko Stimac, que l'on a déjà vu dans Underground.

Emir Kusturica est un auteur fidèle. Fidèle à ses acteurs, au fil des films et des années, il s'est entouré d'une bande d'acteurs que l'on croise régulièrement. Miki Manojlovic, acteur célèbre en Yougoslavie, a joué dans "Papa est en voyage d'affaires" et "Underground". Davor Dujmovic, que Kusturica a trouvé dans la rue, tout d'abord frère du héros dans "Papa est en voyage d'affaires", puis héros du temps des gitans, puis jeune homme paralysé dans "Underground".

Kusturica possède l'art d'aller là où personne ne l'attend. Il surprend toujours son public, et ne laisse personne indifférent. Il construit ses histoires de façon déroutante et envoûtante. Malgré un univers visuel et musical très fort et très présent, il ne délaisse jamais ses personnages aux personnalités très fortes, voir farfelues. De par son style délirant et excentrique, il est régulièrement comparé à l'un des maîtres du genre : Federico Fellini.

Filmographie

Courts et moyens-métrages

Longs-métrages

Filmographie en tant qu'acteur

  • 1982 : 13. Jul, film yougoslave de Radomir Saranovic
  • 1995 : Underground
  • 2000 : La Veuve de St Pierre, de Patrice Leconte.
  • 2001 : Super 8 Stories.
  • 2001 : Hermano, film italien de Giovanni Robbiano (actuellement en post-production).
  • 2002 : Double Down, film canadien de Neil Jordan
Reproduction possible des textes sans altération, ni usage commercial avec mention de l'origine. .88x31.png Credit auteur : Ann.Ledoux