Recherchez sur ce site

Sommaire (edit)

Le cinéma

Liens

Développé grâce à: pmwiki.org

Changements Récents Version imprimable Edition

Jean-Philippe Toussaint est un écrivain, scénariste et réalisateur belge, né en 1957

Biographie

Jean-Philippe Toussaint est né à Bruxelles, le 29 novembre 1957. Il a fait des études d'histoire et de science politiques.

En 1973, il est champion du monde junior de Scrabble. Alors qu'il n'avait jamais pensé à écrire, qu'il n'avait jamais vraiment beaucoup lu, un déclic se produit, à 20 ans, soudainement : écrire s'impose. Rétrospectivement, il en impute la cause à deux lectures rares et importantes pour lui : Les films de ma vie, de François Truffaut, et Crimes et Châtiments de Dostoïeksky. Sa première tentative : un scénario dont le championnat du monde d'échecs est la base de l'histoire.

En 1985, il publie aux Éditions de Minuit La Salle de Bain, qui le fera remarquer. Une écriture concise, on le qualifie d'écrivain "minimaliste". Rigoureux, il fait surgir l'absurdité et le non-sens des choses, tout en étant poète et rêveur. Une écriture précise, transparente, avec une pointe de mélancolie, et qui mêle habilement prosaïsme et raffinement.

Mais ce n'est pas seulement ça : c'est aussi une écriture visuelle, cinématographique. Il écrit le mouvement, il écrit la lumière, il écrit les couleurs. Le dynamisme, le mouvement, les déplacements sont emblématiques de notre époque. Dans Fuir, son dernier roman, le téléphone portable est vu comme le moyen de transport absolu.

Fuir était candidat à plusieurs prix littéraires , et c'est finalement le jury du Prix Médicis qui décide de récompenser cet auteur pour la catégorie roman français pour l'année 2005.

Il est également photographe: Il a exposé ses photos à Bruxelles et au Japon (à Kyoto et au Contemporary Art Space d'Osaka).

Bibliographie

Romans

  • La Salle de bain. Paris: Les Éditions de Minuit 1985.
  • Monsieur. Paris: Les Éditions de Minuit 1986.
  • L'Appareil photo. Paris: Les Éditions de Minuit 1988.
  • La Réticence. Paris: Les Éditions de Minuit 1991.
  • La Télévision. Paris: Les Éditions de Minuit 1997.
  • Autoportrait (à l´Étranger). Paris: Les Éditions de Minuit 2000.
  • Faire l'amour. Paris: Les Éditions de Minuit 2002.
  • Fuir. Paris: Les Éditions de Minuit 2005.

Publication en ligne

Filmographie

Scénarios

  • La Salle de bain (1989) de John Lvoff
  • Monsieur (1989), avec Dominic Gould, Wojtek Pzoniak d'après le roman homonyme
  • La Sévillane (1992) d'après l'Appareil-photo

Réalisation

  • Monsieur (1989), avec Dominic Gould, Wojtek Pzoniak
  • La Sévillane (1992), avec Mireille Perrier, Jean-Claude Adelin, Jean Yanne
  • Berlin 10 heures 46 (TV- 1994), avec Herbert Knaup, Mireille Perrier
  • La Patinoire (1999), avec Tom Novembre, Mireille Perrier, Dolorès Chaplin, Bruce Campbell, Marie-France Pisier, Jean-Pierre Cassel

Déclarations

sur les rapports cinéma-littérature

Les livres m'ont permis de faire des films. C'est parce que La Salle de bains a très bien marché, que quelqu'un a voulu faire un film, que ce film s'est fait. J'ai collaboré avec lui pour le scénario. J'ai commencé un peu à réfléchir à ça et j'ai eu envie de faire moi-même l'adaptation d'un de mes livres. Donc ça vient de la littérature et du fait que mes livres ont marché. Mais à part ça, c'est très différent. Dès lors que j'ai commencé, puisque j'ai fait l'adaptation de deux de mes livres, Monsieur d'après Monsieur, et La Sévillane d'après L'Appareil-photo, et à part le fait de prendre un point de départ qui est l'un de mes livres, j'ai tout de suite raisonné comme un cinéaste. Et je n'ai pas du tout cherché à être utile ou à rendre service à l'auteur du livre. Je me servais de ça, de l'auteur du livre, il se trouve que c'était moi, et j'écrivais un scénario qui collait plus ou moins. D'ailleurs la deuxième fois, c'était un scénario beaucoup lâche, qui collait moins au livre. Et à partir de là un découpage, un travail proprement cinématographique qui n'a rien à voir avec le livre.

Pour le dernier film que j'ai fait, il n'y a même plus de point de départ lié au livre puisque j'ai écrit un scénario original. Le point de départ était cinématographique, puis j'ai fait le découpage et le travail. J'ai entrepris ça il y a assez longtemps, plus d'un an, et je suis encore en train de travailler dessus maintenant puisque le montage n'est pas fini.

C'est une autre technique. Une autre méthode de travail. Quand on fait le découpage on doit imaginer le film, imaginer des plans et la façon dont les plans vont être tournés. C'est collectif, avec des gens dans des spécialités très différentes. Je discute avec des gens sur la coiffure des actrices, ou sur la couleur d'un camion, sur la focale qu'on va utiliser. C'est pas moi qui fais le menu de la cantine, mais je fais des choses vraiment très variées. Très variées, mais très différentes de ce qu'on demande à un écrivain.

Le seul point commun, c'est que dans les deux cas on peut avoir affaire à un auteur. Comme cinéaste, je suis un auteur. Je ne suis pas un cinéaste qui travaille sur commande et qui a une technique... Mais pour y arriver, c'est tout à fait différent, une technique différente, des relations différentes avec les gens. D'ailleurs en littérature, il n'y en a pas beaucoup !

JEAN-PHILIPPE TOUSSSAINT; Le 19 janvier 1998, Institut franco-japonais de Tokyo

Reproduction possible des textes sans altération, ni usage commercial avec mention de l'origine. .88x31.png Credit auteur : Ann.Ledoux