Recherchez sur ce site

Sommaire (edit)

Le cinéma

Liens

Développé grâce à: pmwiki.org

Changements Récents Version imprimable Edition

Duel est un téléfilm? américain, réalisé par Steven Spielberg, diffusé pour la première fois sur le petit écran en 1971?, et exploité ultérieurement en salles. C'est le tout premier film du réalisateur Steven Spielberg.

Analyse

Duel est un film de suspense mettant en scène un représentant de commerce, interprété par Dennis Weaver?, dont la vie est menacée par un poids lourd : tout le film consiste en une longue course poursuite? sur les routes du désert de Californie?. L'horreur du film vient en grande partie du fait que l'on ne voit jamais le visage du chauffeur du camion (tout juste aperçoit-on son bras dans un plan) et que l'on ne sait rien de ses motivations.

Le camion un Peterbilt 351 (modèle des années 1960), fut choisi pour sa « face » particulièrement laide. Plusieurs plaques d'immatriculations pendent devant signifiant que ce n'est pas la première chasse. La voiture, une Plymouth Valiant avec une mécanique non fiable et un moteur faiblard, est à la merci de l'ogre, sauf pour l'ingéniosité de son conducteur.

Duel fait partie de la longue série des films du week-end (movie of the week-end) de la chaîne americaine ABC?. C'est donc un film destiné, à l'origine, à la télévision, mais qui, à la suite de son succès, fut rapidement diffusé dans les salles de cinéma aux États-Unis et en Europe.

Premier film de Steven Spielberg, le scénario est extrêmement simple et est tiré d'un épisode d'une série radio des années 1940 intitulé « What the Devil ». Dennis Weaver, alias David Mann, est un représentant de commerce, qui a un important rendez-vous de l'autre côté de l'État. Pour le rejoindre, il doit prendre une route désertique dans le quasi-désert californien?. Sur la route, il est ralenti par un camion et le double à la première occasion. Après quelques minutes de conduite, le camion réapparaît et le double à toute allure. Commence alors l'histoire d'un homme qui voit sa vie tranquille basculer dans la sauvagerie.

À aucun moment, le conducteur du Mack de 40 tonnes n'est apercu ; seul son avant-bras indiquera à Mann de le doubler. Le camion est alors personnifié, et devient, avec Mann, l'un des deux personnages du film.

Le camion devient alors une métonymie pour l'industrie, la technologie, l'inhumain, une comparaison qui n'est pas sans rappeler le concept cyberpunk de la fusion de l'humain et du mécanique. De fait, le scénario de Duel est tiré d'un roman de science-fiction écrit par Richard Matheson?. La bête mecanique ira jusqu'à pousser un cri durant le duel final, ce même cri sera réutilisé par Spielberg dans les Dents de la mer.

Le titre annonce dès le début l'analogie avec le genre du western?, et plus particulièrement du western spaghetti? : le combat se déroule dans de grands espaces qui évoquent les étendues désertiques du Bon, la brute et le truand? (Sergio Leone?, 1966?). La scène de confrontation finale utilise des changements de plans rapides entre les yeux et les mains des deux conducteurs, tout comme la scène de duel à la fin du Bon, la brute et le truand?, bien que Duel soit un film plus rapide et contenant plus d'action.

On peut poursuivre l'analogie avec le western? en remarquant que la voiture n'est rien d'autre qu'un cheval mécanique, une monture représentant le rêve américain?. À l'époque du western c'est le cheval qui incarne ce rêve, le mythe du cow-boy? à la conquête de l'Ouest. Dans les années 1970?, du moins jusqu'à la crise économique de 1973?, l'automobile représente la réussite économique des États-Unis.

D'autres films de Steven Spielberg mettent en scène des courses poursuites? ; on peut penser à (1982?), qui contient une poursuite entre des vélos et des voitures de police et qui a donné naissance au logo du film (un vélo passant devant la Lune), mais également à Minority Report (2002?), l'histoire d'un homme seul traqué par une méga-corporation? (idée encore une fois très cyberpunk?) et à Il faut sauver le soldat Ryan (1998?), film dans lequel un groupe de huit soldats sont à la recherche d'un autre, le soldat Ryan.

Le plus impressionant dans le travail de Spielberg est de savoir que ce film a été tourné en 12 jours (le temps imparti originellement étant de 10 jours), et un budget de $375 000. Des trésors d'ingéniosité ont dû être déployés afin de réaliser des prises époustouflantes et réalistes. Les caméras embarquées ont été empruntées au film Bullitt? sorti trois ans auparavant et chaque scène de poursuite était tournée sur plusieurs kilomètres, plusieurs caméras étant disposées sur le parcours.

Le film fut couronné par le Grand Prix de la première édition du Festival international du film fantastique d'Avoriaz? en 1973? et son succès permit à Spielberg de quitter le monde de la télévision pour celui du cinéma.

Distribution

Fiche technique



Original: source Wikipédia

Reproduction possible des textes sans altération, ni usage commercial avec mention de l'origine. .88x31.png Credit auteur : Ann.Ledoux