Recherchez sur ce site

Sommaire (edit)

Le cinéma

Liens

Développé grâce à: pmwiki.org

Changements Récents Version imprimable Edition

Konstantinos Gavras, dit Costa-Gavras, est un réalisateur de cinéma français, né à Loutra-Iraias (Athènes) le 13 février 1933.

Chacun de ses films est pour lui l'occasion de témoigner de son engagement dans ses idées et de délivrer un message. Hier thriller politique et drame sentimental, aujourd'hui, social-fiction.

Biographie

Quand il quitte Athènes pour venir à Paris, il débute par une licence de littérature, puis il entre à l'Institut des Hautes Etudes Cinématographiques (IDHEC) et travaille comme assistant pour Henri Verneuil, Jacques Demy et René Clément?.

Le film Le Jour et l'heure, pour lequel il travaille comme assistant, lui permet de rencontrer Simone Signoret et Yves Montand, avec lesquels il deviendra très ami. Découvrant le livre Compartiment tueurs de Sébatien Japrisot, il en fit le scénario et réussit à y intéresser le producteur Julien Derode; le film eut du succès en France et même aux États-Unis, où il reçut des critiques dithyrambiques.

C'est lors d'un séjour en Grèce, qu'il découvre le livre de Vassilis Vassilikos, 'Z', retraçant l'assassinat du leader de la gauche organisé par la police et camouflé en banal accident. Dès son retour il en écrit le scénario en collaboration avec Jorge Semprún. Ne trouvant pas le financement, il en parle à Jacques Perrin, qu'il connaissait depuis le film Compartiment tueurs.

C'est à cette occasion que Jacques Perrin va créer sa propre maison de production pour monter le film et utiliser ses contacts, en particulier en Algérie, où sera tourné le film. Jean-Louis Trintignant a accepté un faible cachet et Yves Montand a accepté de participer. Le film a été un succès à travers le monde et les gens applaudissaient à la fin des séances; il a été récompensé par le « prix du Jury » à Cannes, l'Oscar du « Meilleur film étranger » et celui du « Meilleur montage ».

Lors du montage de « Z », au cours du dîner de Noël, Claude Lanzmann lui parle de Lise et Artur London qui avait été vice-ministre des Affaires étrangères de Tchécoslovaquie et était un des trois rescapés des procès de Prague qui s'étaient tenus en 1952. Beaucoup d'intellectuels de sa génération s'étaient enthousiasmés pour le communisme « parce qu'il ouvrait des perspectives qui paraissaient formidables. Jusqu'à ce que, peu à peu, on prenne conscience de l'envers du décor ». Yves Montand adhère aussi au projet et les financements se débloquent grâce au succès de « Z ».

Sorti après « Z », dans une époque assez manichéenne, il lui fut reproché d'attaquer la droite puis la gauche, alors qu'il ne voulait que dénoncer les totalitarismes. Certains personnes ne lui pardonnèrent pas d'avoir lever le voile sur le stalinisme et l'évitaient ostensiblement. Le film a connu un succès considérable et devint un véritable phénomène politique et culturel qui a bouleversé son époque.

Le film Clair de Femme (1979) a été tiré d'un roman de Romain Gary qui estima que c'était la première fois qu'il était content de l'adaptation d'une de ses œuvres à l'écran. Costa-Gavras fut séduit dans cette histoire par le fait qu'il s'agissait d'une « tentative de profanation du malheur, d'un hymne à la vie et d'une réhabilitation du couple ». Dustin Hoffman considéra ce film comme la plus belle histoire d'amour qu'il connaisse et, lors du tournage du film Mad City, suggéra à Costa-Gavras d'en faire un remake.

Le scénario du film Missing (1982) est basé sur le livre de Thomas Hauser : « L'Exécution de Charles Horman » lui même fondé sur une histoire vraie. Le film raconte l'histoire de la disparition d'un jeune journaliste américain durant le coup d'État du général Pinochet en 1973. Ce qui l'avait touché dans cette histoire, était « beaucoup moins le contexte politique du putsch que le thème du père qui, accompagné par sa belle-fille, recherche son fils coûte que coûte dans un pays en plein chaos. »

Le film a été très contreversé aux États-Unis car il met en lumière l'action des agents du gouvernement américain et leur responsabilité dans ce coup d'État. L'extrême-droite américaine demanda « Mais que vient faire ici ce communiste européen ? » Cependant le film reçut la Palme d'Or et le Prix d'interprétation au Festival de Cannes, et l'Oscar du « Meilleur scénario », et il est toujours joué et présenté comme un film majeur dans les grandes universités américaines.

Récompenses

  • Pour Z en 1969 :
  • Pour Missing en 1982 au cinéma|1982 :
    • Palme d'or et Prix d'interprétation au festival de Cannes 1982 ;
    • Oscar du meilleur scénario original à Hollywood.
  • Ours d'or à Berlin pour Music Box en 1989.
  • Pour Amen. (2002) :
    • César du meilleur scénario original ou adaptation 2003

Filmographie

Comme assistant réalisateur

  • Le Jour et l'heure avec Simone Signoret et Yves Montand
  • Les Félins de René Clément

Comme réalisateur

  • 1965 : Compartiment tueurs avec Simone Signoret, Yves Montand
  • 1966 : Un homme de trop avec Charles Vanel, Bruno Cremer
  • 1969 : Z avec Yves Montand, Jean-Louis Trintignant
  • 1970 : L'Aveu avec Yves Montand, Simone Signoret
  • 1973 : État de siège avec Yves Montand, Renato Salvatori
  • 1974 : Section spéciale avec Michael Lonsdale, Louis Seigner
  • 1979 : Clair de femme avec Romy Schneider, Yves Montand
  • 1982 : Missing avec Jack Lemmon, Sissy Spacek
  • 1983 : Hanna K avec Jill Clayburgh, Jean Yanne
  • 1985 : Conseil de famille avec Fanny Ardant, Remi Martin
  • 1988 : La Main droite du diable (Betrayed) avec Debra Winger, Tom Berenger
  • 1989 : Music Box avec Jessica Lange, Armin Mueller-Stahl
  • 1991 : Pour Kim Song-Man avec MC Solaar, Sai Sai
  • 1991 : Contre l'oubli coréalisé avec Chantal Akerman, René Allio
  • 1992 : La petite Apocalypse avec Pierre Arditi, André Dussollier
  • 1995 : Lumière et compagnie coréalisé avec Lasse Hallström, Abbas Kiarostami
  • 1995 : À propos de Nice, la suite coréalisé avec Catherine Breillat
  • 1997 : Mad City avec Dustin Hoffman, John Travolta
  • 2001 : Amen avec Ulrich Tukur, Mathieu Kassovitz
  • 2005 : Le Couperet avec José Garcia

Comme scénariste

Reproduction possible des textes sans altération, ni usage commercial avec mention de l'origine. .88x31.png Credit auteur : Ann.Ledoux