Recherchez sur ce site

Sommaire (edit)

Le cinéma

Liens

Développé grâce à: pmwiki.org

Changements Récents Version imprimable Edition

Jean Aurenche est un scénariste né à Pierrelatte en Drôme provençale le 11 septembre 1904 et décédé à Bandol le 29 septembre 1992.

Il a collaboré avec Pierre Bost, auteur de nombreux grands films de Pierre Granier-Deferre, Claude Autant-Lara?, Jean Delannoy?, René Clément?, Bertrand Tavernier.

Formation

Jean Aurenche est engagé comme aide-régisseur par Charles Dullin. Il tourne des courts-métrages publicitaires pour l'agence Damour où il rencontre Jean Anouilh et Paul Grimault. En 1933, il coréalise deux courts-métrages avec Pierre Charbonnier, Pirates du Rhône et Bracos de Sologne.

Carrière au cinéma

En 1938, L'affaire du courrier de Lyon marque le début d'une longue collaboration entre Jean Aurenche et Claude Autant-Lara. Un an plus tard, avec L'héritier des Montdésir (1939) d'Albert Valentin, Jean Aurenche rencontre son deuxième complice au cinéma, le dialoguiste Pierre Bost. Après avoir travaillé avec Marcel Carné pour Hôtel du nord (1938) et avec Paul Grimault pour plusieurs courts-métrages d'animation, il signe deux comédies sensibles pour Claude Autant-Lara, Le mariage de chiffon (1941) et Lettres d'amour (1942). En 1943, Douce de Claude Autant-Lara réunit de nouveau Jean Aurenche et Pierre Bost : le premier écrit le scénario, le second signe les dialogues, le système " Aurenchébost " est né.

L'équipe Aurenche-Bost devient un gage de qualité. Leurs scénarios, solidement charpentés et laissant peu de place à l'improvisation, permettent la conception des plus grands films de Jean Delannoy (La symphonie pastorale, 1946 ; Notre-Dame de Paris, 1956), de René Clément (Jeux interdits, 1951 ; Gervaise, 1955 ; Paris brûle-t-il ?, 1966) et, bien sûr, de Claude Autant-Lara (La diable au corps, 1947 ; Le rouge et le noir, 1954 ; La traversée de Paris, 1956).

L'arrivée de la Nouvelle Vague signe la fin de cette époque dorée. François Truffaut, dans Les cahiers du cinéma, s'en prend à cette certaine tendance du cinéma français incarnée par Jean Aurenche et Pierre Bost (à savoir les films de scénaristes tournés en studio par des réalisateurs éprouvés). Après une éclipse de six ans, le duo est pourtant ressuscité par Bertrand Tavernier avec L'horloger de Saint-Paul (1974), le dernier film de Pierre Bost.

Avec ce succès, la signature de Jean Aurenche redevient honorable. Il continue sa carrière seul et signe une quinzaine de films, notamment pour Bertrand Tavernier (Que la fête commence, 1975 ; Le juge et l'assassin, 1976 ; Coup de torchon, 1981) et pour Robert Enrico (De guerre lasse, 1987).

Autres activités

Jean Aurenche écrit deux pièces de théâtre avec Jean Anouilh, Humulus le Muet et la Mandarine.

Récompenses

  • Meilleur scénario, 1977 au Césars du Cinéma Français pour le film : Le juge et l'assassin
  • Meilleur scénario, 1976 au Césars du Cinéma Français pour le film : Que la fête commence

Filmographie en tant que : Scénariste

  • 1933 Bracos de Sologne Jean Aurenche
  • 1936 Vous n'avez rien à déclarer ? Léo Joannon
  • 1937 L'affaire du courrier de Lyon Maurice Lehmann, Claude Autant-Lara
  • 1937 Les dégourdis de la 11ème Christian-Jaque
  • 1938 Hôtel du Nord Marcel Carné
  • 1938 Le ruisseau Claude Autant-Lara, Maurice Lehmann
  • 1939 Cavalcade d'amour Raymond Bernard
  • 1939 Le Déserteur Léonide Moguy
  • 1939 L'émigrante Léo Joannon
  • 1939 L'Héritier des Mondésir Albert Valentin
  • 1939 La Tradition de minuit Roger Richebé
  • 1941 Madame Sans-Gêne Roger Richebé
  • 1941 Le mariage de Chiffon Claude Autant-Lara
  • 1942 Le Marchand de notes Paul Grimault
  • 1942 Romance à trois Roger Richebé
  • 1943 Domino Roger Richebé
  • 1943 Douce Claude Autant-Lara
  • 1943 Les petites du quai aux fleurs Marc Allégret
  • 1943 Le voyageur sans bagages Jean Anouilh
  • 1945 Les J 3 Roger Richebé
  • 1946 La Septième porte André Zwobada
  • 1947 Les Amants du pont Saint-Jean Henri Decoin
  • 1949 Dieu a besoin des hommes Jean Delannoy
  • 1951 L'auberge rouge Claude Autant-Lara
  • 1951 Gibier de potence Roger Richebé
  • 1951 Les Sept péchés capitaux : L'Orgueil Claude Autant-Lara
  • 1951 Les Sept péchés capitaux : La Luxure Yves Allégret
  • 1952 Destinées : Jeanne Jean Delannoy
  • 1953 Mam'zelle Nitouche Yves Allégret
  • 1953 Les orgueilleux Yves Allégret
  • 1955 Chiens perdus sans collier Jean Delannoy
  • 1956 La traversée de Paris Claude Autant-Lara
  • 1960 L'affaire d'une nuit Henri Verneuil
  • 1960 Tu ne tueras point Claude Autant-Lara
  • 1960 Vive Henri IV, vive l'amour Claude Autant-Lara
  • 1962 Vénus impériale Jean Delannoy
  • 1963 Humour noir : La Bestiole Claude Autant-Lara
  • 1966 Le plus vieux métier du monde : Aujourd'hui Claude Autant-Lara
  • 1969 L'arbre de Noël Terence Young
  • 1973 L'Horloger de Saint-Paul Bertrand Tavernier
  • 1974 Que la fête commence Bertrand Tavernier
  • 1975 Le juge et l'assassin Bertrand Tavernier
  • 1980 La dame aux camélias Mauro Bolognini
  • 1981 Coup de torchon Bertrand Tavernier
  • 1981 L'Étoile du Nord de Pierre Granier-Deferre
  • 1987 De guerre lasse Robert Enrico
  • 1987 Fucking Fernand Gérard Mordillat
  • 1987 Le Palanquin des larmes Jacques Dorfmann
Reproduction possible des textes sans altération, ni usage commercial avec mention de l'origine. .88x31.png Credit auteur : Ann.Ledoux