Recherchez sur ce site

Sommaire (edit)

Le cinéma

Liens

Développé grâce à: pmwiki.org

Changements Récents Version imprimable Edition

Roman Polański (ou Polanski, né Raymond Liebling le 18 août 1933 à Paris) est un comédien de théâtre, un acteur et un réalisateur de cinéma franco-polonais.

Filmographie principale

  • 1962 : Le Couteau dans l'eau ou Sillages (Nóż w wodzie)
  • 1963 : La Rivière de diamants (sketch intégré au long-métrage Les plus belles escroqueries du monde)
  • 1965 : Répulsion, avec Catherine Deneuve
  • 1966 : Cul-de-sac, avec Françoise Dorléac, Donald Pleasance, Jack MacGowran
  • 1967 : Le Bal des vampires (The Fearless Vampire Killers ou Pardon me, but your teeth are in my neck), avec Sharon Tate, Jack MacGowran, Ferdy Mayne
  • 1968 : Rosemary's baby, avec Mia Farrow, John Cassavetes
  • 1971 : Macbeth (The Tragedy of Macbeth)
  • 1972 : Quoi ? (What ?, Che ?), avec Marcello Mastroianni
  • 1974 : Chinatown, avec Jack Nicholson, Faye Dunaway
  • 1976 : Le Locataire, avec Isabelle Adjani
  • 1979 : Tess, avec Nastassja Kinski
  • 1986 : Pirates, avec Walter Matthau, Cris Campion, Ferdy Mayne
  • 1988 : Frantic, avec Harrison Ford, Emmanuelle Seigner
  • 1992 : Lune de fiel (Bitter Moon), avec Hugh Grant, Emmanuelle Seigner
  • 1994 : La Jeune Fille et la Mort (Death and the Maiden), avec Sigourney Weaver, sir Ben Kingsley
  • 1999 : La Neuvième Porte (The Ninth Gate), avec Johnny Depp, Emmanuelle Seigner
  • 2002 : Le Pianiste (The Pianist), avec Adrien Brody
  • 2005 : Oliver Twist, avec sir Ben Kingsley
  • 2010 : The Ghost Writer
  • 2011 : Carnage
  • 2013 : La Vénus à la fourrure

Courts métrages

  • 1955 : La Bicyclette (Rower)
  • 1956 : Meurtre (Morderstwo)
  • 1956 : Rire de toutes ses dents (Usmiech Zebiczny)
  • 1957 : Cassons le bal ! ou Les trouble-fête (Rozbijemy Zabawe)
  • 1957 : Kirk Douglas (documentaire)
  • 1958 : Deux hommes et une armoire (Dwaj Ludzie Z Szasa)
  • 1959 : La Lampe (Lampa)
  • 1959 : Quand les anges tombent (Gdy Spadaja Z Nieba Anioly)
  • 1960 : Le Gros et le maigre
  • 1962 : Les Mammifères ou Les Bipèdes familiers (Ssaki)

Acteur (filmographie sélective)

  • 1960 : Le Gros et le maigre : le maigre
  • 1967 : Le Bal des vampires : Alfred, l'assistant du professeur Abronsius
  • 1974 : Chinatown : l'homme au couteau
  • 1976 : Le locataire : Trelkovsky
  • 1994 : Grosse Fatigue, de Michel Blanc : lui-même
  • 2000 : Hommage à Alfred Lepetit de Jean Rousselot
  • 2002 : The Revenge de Andrzej Wajda : Papkin
  • 2007 : Rush hour 3 de Brett Ratner (en tournage)

Théâtre

  • Amadeus
  • La Métamorphose d'après l'œuvre de Kafka

Décorations et récompenses

  • 1998 : élu membre de l'Académie des Beaux-Arts de l'Institut de France.
  • 1999 : Prix René Clair pour l'ensemble de son œuvre cinématographique.
  • 2002 : Palme d'Or du Festival de Cannes pour Le Pianiste.
  • 2003 : Oscar du meilleur réalisateur pour Le Pianiste.

Biographie

De père juif et de mère catholique (tuée dans un camp d'extermination), il part avec sa famille à l'âge de trois ans pour Cracovie, ville d'origine de son père. Roman Polanski s'intéresse tôt au 7e art et se voit diplômé de l'école de Lodz (Pologne), où son court métrage de fin d'études est très remarqué (Deux hommes et une armoire).

Il passe au long métrage (toujours en Pologne) en 1962 avec Le Couteau dans l'eau, où il met habilement en scène les rapports de force entre deux hommes sur un voilier. S'ensuivent Répulsion et Cul-de-sac où Polanski témoigne de ce même savoir-faire à exacerber le malaise oppressant, non sans y diluer des pointes d'humour noir.

Sa première incursion dans la comédie, Le Bal des vampires, met en scène son épouse Sharon Tate, ainsi que lui-même dans le rôle principal. Son talent vire au génie quand il adapte dans la foulée le roman d'Ira Levin, Rosemary's Baby, chef-d'œuvre cauchemardesque où Mia Farrow interprète brillamment, aux côtés de John Cassavetes, une jeune femme enceinte des œuvres du démon.

Changeant radicalement de registre, c'est à Shakespeare que Polanski s'attaque avec Macbeth. Il réalise par la suite Chinatown.

En 1973, Polanski est accusé de viol sur une mineure de 13 ans. Pendant une séance de photo, Polanski aurait saoulé la jeune fille avec de l'alcool, puis l'aurait violée. Polanski quitte alors les États-Unis, où il n'a plus le droit de retourner, pour s'installer en France. Comme il est de nationalité française, la France ne peut pas l'expulser. Pour des raisons inconnues, la famille de la victime ne demande pas l'ouverture d'un procès en France. Cette affaire survient alors que Polanski est très mal vu aux États-Unis et plus précisément à Hollywood pour ses films qui auraient « déclenché les forces du mal ». Il est d'ailleurs ouvertement accusé par une partie de la presse d'être responsable, par l'entremise de son œuvre, de l'assassinat de sa femme Sharon Tate en 1969. Pour ces raisons, le viol dont on l'a accusé semble peu probable.

Polanski tourne Le Locataire en France. Cette adaptation d'un roman de Roland Topor, dont il interprète le rôle principal (un timide exilé polonais emménage dans un appartement dont la précédente locataire s'est défenestrée), est considérée comme un des points culminants de sa carrière : en effet, Polanski y maîtrise comme personne une ambiance maladive (accentuée par les images de Sven Nykvist) où la paranoïa émerge progressivement jusqu'à faire sombrer le film et son personnage dans une folie rarement aussi bien restituée au cinéma.

Son style s'assagit par la suite ; il réalise Tess (d'après Thomas Hardy et produit par Claude Berri) avant de mettre en scène Amadeus de Peter Shaffer au théâtre en 1982 (qu'il interprète aux côtés de François Périer), puis s'attaque au coûteux projet Pirates produit par le producteur tunisien Tarak Ben Hammar. En plus d'un tournage cauchemardesque, Pirates devient un film qui échappe à son réalisateur et qu'il finit par renier.

Il réalise ensuite Frantic, Lunes de fiel, La Jeune Fille et la Mort, La Neuvième Porte, où son talent à exhiber le malaise et l'oppression transparaît de moins en moins. Il remporte néanmoins la Palme d'Or et l'Oscar du meilleur réalisateur pour Le Pianiste, puis Oliver Twist.

Il fut l'époux de Sharon Tate, assassinée en 1969 par des adeptes de Charles Manson, alors qu'elle était enceinte. Il s'est alors remarié avec l'actrice Emmanuelle Seigner, avec qui il a eu deux enfants : Morgane et Elvis.

Le 11 mars 1998, il est élu membre de l'Académie des Beaux-Arts de l'Institut de France.

Reproduction possible des textes sans altération, ni usage commercial avec mention de l'origine. .88x31.png Credit auteur : Ann.Ledoux